Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > Congrès National Indigène > Xochicuautla > AU SUJET DE L’ATTAQUE LÂCHE EFFECTUEE PAR LES FORCES GOUVERNEMENTALES CONTRE (...)

Déclaration conjointe du CNI et de l’EZLN

AU SUJET DE L’ATTAQUE LÂCHE EFFECTUEE PAR LES FORCES GOUVERNEMENTALES CONTRE LA COMMUNAUTE INDIGENE DE SAN FRANCISCO XOCHICUAUTLA

le 3 novembre 2014.

lundi 1er décembre 2014

A la Communauté indigène Ñathö San Francisco Xochicuautla A la Sexta Nationale et Internationale Aux peuples du monde

Aujourd’hui, de nouveau nos frères et sœurs de la communauté indigène ñatho de San Francisco Xochicuautla ont défendu leur territoire contre la destruction et l’avidité vorace avec laquelle est imposée coûte que coûte une autoroute par ceux d’en haut, pour ceux d’en haut, en violation des lois mexicaines et internationales.

Non satisfaits d’avoir rasé les forêts, les mauvais gouvernements d’Enrique Peña Nieto [président du Mexique] et d’Eruviel Ávila Villegas [président de l’etat de Mexico] ont séquestré nos sœurs Felipa Gutiérrez Petra (67 ans), Rosa Saavedra Mendoza (54 ans), Francisca Reyes Flores (28 ans), et nos frères Armando García Salazar (50 ans), Venancio Hernández Ramírez(57 ans), Domingo Hernández Ramírez (57 ans), Mauricio Reyes Flores (28 ans)et Jerónimo Flores Arcelino (73 ans).

Nous avertissons ceux d’en haut, au cas où ils l’auraient oublié, qu’en tant que peuples et communautés qui avons parcouru un long chemin en défense de ce que nous sommes, de ce que nous fûmes et de ce que nous serons, nous ne nous arrêterons pas de semer la révolte là où eux coupent les fleurs, les pins et les oyameles ; nous ne nous fatiguerons pas de faire se dresser la résistance là où eux imposent leurs machines de destruction.

Parce que les racines de Xochicuautla et des autres peuples originaires et des communautés autochtones se sont enfoncées dans les profondeurs de nos montagnes, bien plus profondément que leurs autoroutes, et que ces racines sont plus fortes que tous leurs efforts pour nous déraciner de ce Mexique qui pleure aujourd’hui pour ses jeunes, que le mauvais gouvernement a assassiné et fait disparaître.

Ils ont recommencé à s’accaparer par la force de la liberté de frères et sœurs indigènes. Il a recommencé, ce mauvais gouvernement qui n’est jamais repu de remplir les prisons d’hommes, de femmes et d’enfants rebelles. C’est ce qu’ils ont déjà fait avec nos frères yaquis et nos frères nahuas de la région des volcans, et avec tant d’autres qui nous font également souffrir. A eux tous, nous leur disons que nous avançons sur le même chemin de lutte en tant que peuples et communautés qui nous nommons Congrès National Indigène. Et à ces oreilles sourdes des mauvais gouvernements, nous leur disons que nous savons bien qu’ils ont peur, car c’est bien ce qu’ils ont démontré avec leurs 500 policiers anti-émeute et leurs hélicoptères de la police aujourd’hui à Xochicuautla, là où en décembre prochain nous les peuples et communautés indigènes nous convergerons, afin de partager notre rébellion, notre lutte, et la semence de la résistance.

Vos douleurs sont les nôtres, votre rage est la nôtre !

Ce 3 novembre 2014.

Jamais plus un Mexique sans Nous

Congrès National Indigène. Comité Clandestin Révolutionnaire Indigène – Commandement Général de l’Armée Zapatiste de Libération Nationale

Traduction solidaire. Source originale du communiqué : http://enlacezapatista.ezln.org.mx/...

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0