Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > Résistances > Attentat à Suruç : une attaque contre l’autonomie et contre la (...)

Communiqué de Nodo Solidale (Italie - Mexique)

Attentat à Suruç : une attaque contre l’autonomie et contre la solidarité

lundi 3 août 2015

JPEG - 215 ko
Rassemblement de solidarité : "ils voulaient apporter des jouets aux enfants, l’assassin Daech les a tués"

Durant la matinée du 20 juillet, une bombe a explosé dans le centre culturel kurde d’Amara, situé dans la ville turque de Suruç, tuant 32 compañeros et compañeras de la jeunesse socialiste de Turquie (SGDF), et provoquant plus d’une centaine de blessés.

La ville de Suruç, qui se situe à la frontière turque avec la Syrie, est située à quelques kilomètres de la ville de Kobane, symbole de la résistance et de l’autonomie kurde, et qui, durant les derniers mois, a résisté victorieusement au siège de l’armée mercenaire de l’Etat Islamique (ISIS).

Suruç représentait ces derniers mois la porte d’accès à Kobane, et plus généralement à toute la region de Rojava, oú femmes et hommes kurdes sont en train de construire leur autonomie tout en se défendant des ataques d’ISIS et de l’Etat turc. Dans cette ville-frontière où la majorité de la population est kurde, les réfugiés de Kobane en fuite ont pu trouver un lieu sûr oú se loger, en plus de représenter un lieu de rencontre pour les compas internationaux amenant médicaments et produits de première nécessité, et d’où se mettait en place la logistique de la solidarité en direction de Kobane et de l’autonomie kurde.

Pour toutes ces raisons, le centre Amara de Suruç n’est pas un lieu comme un autre.

Des milliers de personnes de tous les pays, parmi lesquels des compas à nous, y sont passés durant ces dernières semaines afin de rencontrer, de connaître et d’accompagner la résistance kurde, et rêver avec elles et eux d’un autre monde. Dans le centre d’Amara, on discutait d’autonomie, de confédéralisme démocratique, mais aussi de spoliation, de mégaprojets et de guerre à la nature, de la Grêce, du Chiapas, de féminisme et d’auto-défense.

Tous les projets orientés vers la reconstruction de Kobane et la solidarité avec la region autonome de Rojava mis en place par différents collectifs, centres sociaux et organisations ont été pensés et construits dans l’espace offert par le centre Amara, qui s’est converti en la maison de toutes et tous.

Les 32 compañeras et compañeros de la fédération socialiste de Turquie se trouvaient dans ce centre afin d’organiser la construction d’une bibliotèque et d’un musée de la résistance à Kobane, lorsque la violente explosion a recouvert leurs rêves de sang.

Le congrès national kurde a accusé le gouvernement turc d’être le responsable du massacre, tandis que le premier ministre Erdogan a déclaré pour sa part qu’ISIS était l’auteur de l’attentat. De toute façon cela ne nous importe pas beaucoup, car nous savons qu’ISIS et le gouvernement turc sont deux têtes de la même hydre, et qu’ils travaillent ensemble à s’efforcer d’exterminer le peuple kurde et en finir avec son autonomie. Car en définitive ce sont les mêmes assassins.

Ce que nous devons assumer aujourd’hui, c’est que l’attaque du centre Amara est une attaque à la solidarité avec les peuples, à l’internationalisme d’en bas. C’est une attaque contre nous toutes et tous : pour nous effrayer, pour que nous cessions de lutter en chaque point de la planète, pour que nous cessions de nous rencontrer dans la lutte pour construire un autre monde, pour construire cette société d’autonomie sans dirigeants ni dirigé.e.s. Malgré les massacres, les bombes et les balles, les révolutions – au Kurdistan comme au Chiapas – continueront à pouvoir compter sur la complicité de tous les rebelles du monde entier.

Ils les ont tués alors qu’ils chantaient.

Nous continuerons à chanter encore plus fort.

Nodo Solidale (Italie et Mexique)

JPEG - 59.7 ko
rassemblement kurde à l’occasion de la remise des corps aux familles

P.-S.

Solidarité depuis le Mexique avec Kobane, et condamnation de l’attentat à Suruç

Article de Hurakan Tezcatlipoca

Mexico, 23 juillet 2015. Différents collectifs solidaires ont tenu à exprimer leur solidarité avec la lutte des peuples du Kurdistan, et tout spécialement avec la résistance à Kobanê, et ont répudié l’attentat survenu le 20 juillet dernier dans la ville de Suruç (Pîrsus, en kurde), durant lequel plus de 30 activistes ont perdu la vie.

A l’extérieur de l’ambassade de Turquie au Mexique, les collectifs ont condamné les assassinats et attentats ayant eu lieu contre les militants solidaires à Kobane, et ont fait savoir que “ces agissements répondent à une action orchestrée par le premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, en complicité avec l’Etat islamique, afin de freiner la solidarité révolutionnaire et internationale s’étant exprimée envers la Résistance de Kobanê.

Rappelons que le 20 juillet dernier, au moins 31 personnes ont perdu la vie et près d’une centaine ont été blessées suite à une explosion-suicide dans la ville de Suruç, au sud de la Turquie, durant un rassemblement de près de 300 activistes de différentes villes turques convoqué par la Fédération des Associations de Jeunes Socialistes, avec comme objectif de se rendre à Kobanê et de prêter secours au peuple kurde dans la reconstruction de cette ville, initiée en février dernier, suite à l’expulsion des groupes armés de l’Etat islamique par les Unités d’Autodéfense populaire (YPG) et les Unités d’Autodéfense Féminines (YPG).

“Depuis le Mexique, en tant qu’organisations et en tant qu’individu.e.s, nous répudions ces actes de barbarie, et nous nous exprimons au travers de ce rassemblement de solidarité afin de montrer que Kobanê et ses milices de libération ne sont pas isolées”, exprimèrent les collectifs de solidarité durant le meeting de solidarité avec la lutte des peuples kurdes au Rojava et en condamnation de l’attentat de Suruç.

—  “La montagne refleurira lorsque la justice habitera entre les peuples…”

traduction d’un article publié sur le blog de l’eurocaravane pour Ayotzinapa : https://sulugarlosespera.wordpress....

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0