Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > Congrès National Indigène > Tila > CNI : Face à la tempête qui s’approche

CNI : Face à la tempête qui s’approche

jeudi 31 décembre 2015

Aux peuples, nations, tribus et quartiers parties prenantes du Congrès National Indigène

A la Sexta nationale et internationale

Aux peuples du Mexique et du monde

Face à la tempête qui s’approche

PDF - 422.4 ko
Tila recto-verso A5

Ce 16 décembre dernier, nos soeurs et frères du village ch’ol de l’Ejido Tila, situé dans la zone nord du Chiapas, ont décidé suite à un accord pris durant leur assemblée générale, de récupérer leur autonomie ejidale et d’expulser la mairie de Tila de leur territoire. Le motif : les dommages infligés par la municipalité à l’ejido lors de sa tentative de spolier le village de Tila afin de le contrôler et de le privatiser, et de venir pour se l’accaparer au dépens de ceux à qui il appartient par le droit légitime, ancestral et ejidal ; c’est-à-dire aux dépens des hommes, femmes, anciennes, anciens, jeunes et enfants ch’oles qui l’habitent, qui y travaillent et qui le défendent.

Les soeurs et frères ch’oles de l’Ejido Tila ont été insistants dans le fait de dénoncer et d’attirer l’attention sur l’histoire de mépris, de répression et de spoliation auxquels ils se sont heurtés. La municipalité et le gouvernement de l’État du Chiapas cherchent à transformer le régime collectif de la terre du village de Tila, coeur du territoire ejidal, afin d’y imposer la forme de vie capitaliste et paramilitaire, car il est contrôlé par “Paix et Justice”, qui est un groupe paramilitaire.

Cette municipalité de Tila contrôlée par les paramilitaires, ainsi que le mauvais gouvernement de l’État du Chiapas et l’Etat fédéral, ont une lourde dette de justice non seulement au regard de l’ejido, mais aussi au regard de tout le peuple ch’ol et de son humilité au vu de la mort qu’ils ont généré par le biais de la contre-insurrection paramilitaire dans cette région, cela s’ajoutant à la lourde dette que ces mauvais gouvernements ont déjà avec les peuples du Mexique.

Le village ch’ol de l’Ejido Tila, tout comme le font d’autres villages, a pris en main sa propre détermination de récupérer ce qui de droit lui correspond. C’est la raison pour laquelle nous lançons un appel à tous les compañeros et compañeras, afin de se solidariser avec cette action mise en oeuvre par nos frères et soeurs ch’oles afin de récupérer leur autonomie ejidale.

Nous vous demandons d’être attentifs face à la réponse des mauvais gouvernements et de leurs forces répressives, composées dans cette région de militaires, de policiers et de paramilitaires qui se sont mobilisés de manière publique au cours des derniers mois, comme l’ont dénoncé par le passé les soeurs et frères de l’Ejido Tila.

Nous exigeons le respect de l’autonomie du village ch’ol de Tila, tout comme nous continuerons à exiger le respect du territoire et de l’autonomie des peuples du Mexique, que l’Hydre capitaliste cherche à nous arracher.

POUR LA RECONSTITUTION INTÉGRALE DE NOS PEUPLES

JAMAIS PLUS UN MEXIQUE SANS NOUS

CONGRÈS NATIONAL INDIGÈNE

source du communiqué : http://enlacezapatista.ezln.org.mx/...

traduction 7NubS

plus d’informations en espagnol sur la lutte de l’Ejido Tila ici, et là, un documentaire en espagnol réalisé par Terra nostra

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0