Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > CSPCL > Communiqué international en réaction à l’agression de Julio Ortega et de son (...)

San Cristobal de las Casas, Chiapas

Communiqué international en réaction à l’agression de Julio Ortega et de son fils

mercredi 27 janvier 2016

Communiqué international en réaction à l’agression de Julio Ortega et de son fils à San Cristobal de las casas

(Publié à l’origine en espagnol ici.

A celles et ceux qui, dans le monde, cherchent d’en bas des chemins de dignité

L’année 2015 termine ses jours sur une agression de plus contre ceux qui luttent depuis en bas pour construire un monde plus digne au milieu de la tempête. Le 14 décembre 2015, un groupe de personnes inconnues ont débarqué violemment dans le domicile de Julio César Ortega Oseguera, bluffant et attachant son fils César Iván Ortega Salinas, et le menaçant de mort. Les raisons à l’origine de cette agression devront être éclaircies mais cela n’est pas étrange que dans un État comme le Chiapas, gouverné avec la frivolité et l’impunité caractérisant Manuel Velasco Coello et empli de groupes paramilitaires opérant dans une impunité absolue, deux compañeros qui ont dédié leur parcours et leur vie à accompagner les communautés zapatistes dans leurs pas se retrouvent ainsi harcelés, menacés et agressés.

Peut-être que ceux qui gouvernent croient que la lutte zapatiste peut être stoppée par des fanfaronnades et des groupes de choc, et réduite au silence par des menaces ; peut-être croient-ils aux mensonges qu’ils diffusent eux-mêmes, comme quoi les zapatistes sont isolés, que celles et ceux qui cheminent à leurs côtés sont seuls, que pour le monde ils n’ont déjà plus d’importance ; mais la réalité c’est qu’à chaque fois que, s’intoxiquant lui-même, le pouvoir agresse celles et ceux qui cheminent le long des dignes géographies du zapatisme et qu’ils croient l’année terminée dans l’impunité, arrive toujours un premier janvier pour rompre la nuit et dire Ya Basta !

Julio et Iván ne marchent pas seuls, ils portent dans leurs pas les regards alertes de celles et ceux qui dans d’innombrables recoins du monde savent que l’espérance parcourt la nuit couvrant les montagnes du sud-est mexicain. Il serait ingénu d’exiger d’exiger que gouvernent avec justice celles et ceux qui ne savent rien du commander en obéissant et qui confondent la réalité avec un scénario de télévision, mais par nous leur disons par contre que le monde les regarde avec attention et est en état d’alerte face à la situation vécue par Julio et Iván.

Lettre signée par les collectifs et les organisations : Nodo de Derechos Humanos (México), Enlace Urbano de Dignidad (México), Les trois passants (Francia), Adherentes a la Sexta Barcelona (Catalunya, Estado Español), Plataforma de Solidaridad con Chiapas y Guatemala de Madrid, Comitato Chiapas “Maribel” – Bergamo (Italia), Associazione Ya Basta ! Milano (Italia), Projecto 20ZLN (Italia), CGT- Confederación General del Trabajo (Estado Español), Proyecto de Animación y Desarrollo PRADE (México), Comisión Takachiualis (México), Consejo Tiyat Tlali (México), Esperanza Chiapas (Francia), Union syndicale Solidaires (Francia), Fédération SUD éducation (Francia), Mut Vitz 13, Marseille (Francia), Gruppe B.A.S.T.A., Münster (Alemania), Chiapas gruppa – LAG (Noruega), CEDOZ (Estado español), Associació Solidaria café Rebeldía-infoespai (Barcelona), Witness for Peace, Red de Apoyo Zapatista Reino Unido : Grupo de Apoyo Dorset-Chiapas, Grupo de Apoyo Edinburgh-Chiapas, Kiptik el grupo de Bristol, Grupo de Solidaridad Londres-México, Colectivo Zapatista Manchester, Colectivo Zapatista de Arte, Cultura y Educación Reino Unido, Servicio de traducción Zapatista Reino Unido, Grupo de Solidaridad Zapatista Universidad de Essex, Caracol Zaragoza-Red de personas por la autonomía zapatista (Estado Español), Txiapasekin – Plataforma Vasca de Solidaridad con Chiapas (Euskadi), Les Individus : David Christian, Atlanta Ga. USA, Kirsten Schwind, CA, USA, Rev. Andrew (Andy) Schwiebert, Pasadena, CA. USA, Jess Hunter-Bowman, EEUU., Ariadna Flores Hernández, México, Ana Lidya Flores, México, María Eugenia Sánchez, México, Eduardo Almeida Acosta, México, Pablo Reyna Esteves, México, Oscar Soto Badillo, México, Rosalba Zambrano, México, Elise HADDAD, Francia, Pierre de La Morinerie, Francia

Solidarité à laquelle se joint évidemment le CSPCL…

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0