Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > Congrès National Indigène > Isthme de Tehuantepec > Communiqué commun CNI-EZLN au sujet de l´agression contre le village d´Álvaro (...)

Communiqué commun CNI-EZLN au sujet de l´agression contre le village d´Álvaro Obregón, Oaxaca

mercredi 18 mai 2016

Communiqué commun CNI-EZLN au sujet de l´agression contre le village d´Álvaro Obregón, Oaxaca

CONGRÈS NATIONAL INDIGÈNE ARMÉE ZAPATISTE DE LIBÉRATION NATIONALE

Aux médias

Aux organisations solidaires,

Aux organisations de défense des droits humains

Au digne peuple binizza d´Álvaro Obregón, Juchitán, Oaxaca

Soeurs et Frères

C´est avec rage et indignation que nous voyons depuis nos villages, tribus, communautés, organisations et quartiers, comment le mauvais gouvernement cherche à démontrer son absence totale de honte à travers ses partis politiques de toutes les couleurs, et tandis que le mauvais gouvernement continue d’agresser nos peuples et que ses partis politiques continuent d’essayer d’imposer la division dans nos communautés, notre parole ne se lassera pas de dénoncer et de crier:Ya Basta !

Le 14 mai dernier, avec fureur et de manière éhontée, les armes de la police et des gardes-du-corps de la candidate du Pan-Prd Gloria Sánchez López, ont osé braquer leurs armes assassines contre le digne village d´Álvaro Obregón, Juchitán, blessant six compañeros qui se trouvaient parmi l´assemblée, à défendre physiquement et politiquement leur territoire face aux projets éoliens mortifères. Leur énergie "propre" est salie de sang, de corruption et de mort. Les candidats de tous les partis politiques, qui sentent bien que même candidats, ils peuvent déjà bénéficier de l’impunité que leur procure le fait d’appartenir à la bande de criminels qui malgouverne l’état d’Oaxaca et le pays, pensent qu’avec des balles ils arriveront à changer la conscience et à tuer la dignité du peuple binizza.

La politique nationale met chaque fois plus en évidence qu’il n’y a maintenant plus de honte au sein de la classe politique, qu’ils croient qu’ils pourront agresser, menacer et intimider la digne lutte des peuples. Par les agressions et par la violence, essayer de semer la peur dans les dignes coeurs qui défendent la terre, l’eau et les vents. Depuis les quatres points cardinaux de nos territoires indigènes, nous leur disons : Vous ne pourrez pas ! Vous ne pourrez pas nous enlever la rage qui dans nos coeurs se convertit en solidarité. Vous ne pourrez pas nous arracher la dignité de lutter pour défendre nos territoires et la vie de nos peuple. Vous ne pourrez pas intimider la digne lutte du peuple binizza qui honore le Congrès National Indigène en en étant membre depuis déjà plusieurs années.

Au vu de ce qui précède, soeurs et frères d’Alvaro Obregón, Juchitán, Oaxaca, depuis les recoins de nos territoires nous vous disons : Vous n’êtes pas seules ! Vous n’êtes pas seuls ! Nous nous déclarons contre les actes mis en oeuvre par le mauvais gouvernement du Mexique et d’Oaxaca au travers de son sous-fifre Saúl Vicente Vázquez, président municipal de Juchitán, contre les droits d’autodétermination et d’autonomie du village d’Alvaro Obregón.

Nous dénonçons les lâches agressions avec des armes à feu de la journée du 14 mai et les menaces qui continuent, ce sont des tentatives pour intimider la communauté d’Alvaro Obregón qui s’oppose à l’installation de projets éoliens sur leur territoire. Les politiciens, ça les met en colère qu´ils ne puissent pas tirer leurs bénéfices que s’installent ces projets mortifères, et ils croient qu’en intimidant le peuple ils y arriveront. Ils se trompent !

Au vu de tout ce qui précède nous déclarons que :

- Nous responsabilisons le gouvernement de Gabino Cue et de Saúl Vicente Vázquez des agressions qui sont survenues et continuent de se dérouler contre l’assemblée de la communauté d’Alvaro Obregon, Juchitan, Oaxaca.

- Nous exigeons l’enquête et la punition des responsables des tirs réalisés par la police municipale de Juchitán et par les gardes-du-corps de Gloria Sánchez López.

- Que soient annulés les projets éoliens qui tentent d’être imposés sur le territoire de la communauté Alvaro Obregón.

- Nous exigeons que Gloria Sánchez López et tous les candidats cessent de chercher à imposer leur système de partis à la communauté d’Alvaro Obregón.

- Nous exigeons que soit respecté le droit légitime du peuple Binizza de choisir leurs propres autorités de manière autonome.

- Nous faisons savoir à la communauté d’Alvaro Obregón, Juchitán, Oaxaca, que vous n’êtes pas seuls, en tant que CNI nous seront attentifs à ce que ces faits ne se reproduisent pas et que nous ferons entendre notre voix depuis tous les recoins de notre pays en sang.

Pour la reconstitution intégrale de nos peuples !

Plus jamais un Mexique sans nous !

Congrès National Indigène

Armée Zapatiste de Libération Nationale

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0