Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > Congrès National Indigène > Tlanixco > Lettre de solidarité pour San Pedro Tlanixco

Lettre de solidarité pour San Pedro Tlanixco

jeudi 1er septembre 2016

Dans le cadre de la campagne de solidarité avec San Pedro Tlanixco, la lettre suivante a été adressée et rendue publique le 30 septembre 2016 dernier, à l’occasion du rassemblement organisé devant le tribunal du pénitencier de Santiaguito Almoloya, Etat de México.

Lettre de solidarité pour San Pedro Tlanixco

Depuis différents endroits du Mexique et du monde, nous nous sommes rendus compte des injustices et de la spoliation dont la communauté indigène nahua de San Pedro Tlanixco a été victime depuis près de 30 ans, d’abord du fait de la construction de l’autoroute privée reliant Tenango à Ixtapan de la Sal, et ensuite du fait de la spoliation de l’eau de ses sources par des chefs d’entreprises de production horticole mexicains et étrangers installés dans la municipalité de Villa Guerrero, ce qui a abouti à la mort d’un de leurs dirigeants et à la séquestration par l’Etat mexicain depuis 2003 [de cinq de] nos compañeros et d’une compañera :

- Rómulo Mireles condamné à 54 ans de prison
- Pedro Sánchez Berriozábal condamné à 52 ans de prison
- Teófilo Pérez González condamné à 50 ans de prison
- Lorenzo Sánchez Berriozábal en attente de sa sentence
- Marco Antonio Pérez González en attente de sa sentence
- Dominga González Martínez en attente de sa sentence

Le 28 mai dernier, après 10 ans d’emprisonnement injuste, l’instruction de nos compañeros Lorenzo et Marco Antonio et de la compañera Dominga a été close, la liberté de nos compañeros et de notre compañera étant désormais aux mains d’un juge qui, selon ses propres termes “regardera le dossier lorsqu’il en aura le temps”. Durant ces 10 années de séquestration, nous savons que les compas sont tombés malades sans avoir eu accès à des soins médicaux, ou bien de manière insuffisante, comme c’était récemment le cas de la compañera Dominga, qui a dû subir une opération chirurgicale durant ces derniers jours. Nous soutenons que la responsabilité de cette maladie et de celles qu’ont subi nos compañeros sont de la responsabilité du mauvais gouvernement qui les réprime et les maintient isolés loin de leur communauté, de leurs compas et de leurs familles.

Comme s’est démontré tout au long de l’histoire du Mexique, la justice ne viendra jamais d’en haut, car de leur part seuls arrivent le mépris, la spoliation, la répression, la discrimination, l’enfermement. C’est pour cela que, en bas, nous devons construire la justice, à nos manières, depuis la solidarité nationale et internationale, en nous jumelant avec les luttes des peuples qui défendent la vie et construisent leur autonomie et leur dignité.

C’est pour cela que nous avons décidé depuis nos géographies de faire écho à la voix de nos compas du Mouvement pour la Liberté des défenseur.e.s de l’eau et de la vie de San Pedro Tlanixco et à leur exigence de justice, parce que si une personne est touchée, tout le monde est touché.

Avec notre digne rage, nous exigeons une sentence absolutoire pour ces compañeros et compañeras, l’annulation des ordres d’arrestation pour ceux qui après tant d’années n’ont toujours pas pu revenir chez eux, et la libération immédiate des compañeros qui ont déjà reçu une sentence. Nous savons que le cas des compañeros et de la compañera n’est qu’une des têtes de la satanée Hydre [capitaliste], que c’est quelque chose qui a lieu et se répète non seulement au Mexique, mais dans tous les recoins du monde où nous nous levons pour défendre la vie, et, comme nous l’avons appris au fil de nos luttes, nous maintenons que nous non plus nous ne nous vendons pas, nous ne nous rendons pas et nous ne cédons pas. Nos compañeros et notre compañera défenseur.e.s de l’eau et de la vie de Tlanixco ne sont pas seuls, parce que depuis chacun des recoins où nous sommes nous n’allons pas cesser de nous mobiliser jusqu’à obtener la liberté et la justice pour nos compas de Tlanixco.

Prisonnier.e.s politiques, LIBERTE !

Que vivent les peuples du Congrès National Indigène !

Signatures :

Norvège : El Comité Noruego de Solidaridad con América Latina (LAG Noruega)

France : Espoir Chiapas/Esperanza Chiapas Comité de Solidaridad con los Pueblos de Chiapas en Lucha (CSPCL) Comité de solidarité avec les Indiens des Amériques (CSIA-Nitassinan) Confédération nationale du travail (CNT-F), Groupe de soutien à Leonard Peltier (LPSG), Mut Vitz13 Colectivo Caracol-Marseille Union syndicale Solidaires

Corse Corsica internaziunalista, - Associu Sulidarità/ sezzione in Pariggi

Etat Espagnol : La Confederación General del Trabajo – CGT CGT – Nafarroa Federación Estatal de Trabajadores de la Administraciones Públicas CGT – Castilla y León Sector Ferroviario CGT-Valladolid Sección sindical CGT – Ayuntamiento de Valladolid CGT-Estado Español Acción Social Sindical Internacionalista- ASSI Ass. Solidaria Cafè Rebeldía-Infoespai, Barcelona Adherentes a la Sexta, Barcelona

Nouvelle Zélande : Wellington Zapatista Support Group

Belgique : Groupe CafeZ La Casa Nicaragua

Italie : Associazione Ya Basta ! Milano

Grande Bretagne : UK Zapatista Network : Dorset Chiapas Solidarity Group Edinburgh Chiapas Solidarity Group Kiptik (Bristol) London Mexico Solidarity Group Manchester Zapatista Collective Meso-America Solidarity Action Liverpool UK Zapatista Education, Culture and Communication team UK Zapatista Translation Service Zapatista Solidarity Group – Essex Individual members of the network

Grêce : Espiral de solidaridad, semilla de resistencia Asamblea Libertaria Autoorganizada “Paliacate Zapatista”

Suisse : Daniela Schicker, ex-diputada del consejo municipal de la ciudad de Zürich, Suiza

Argentine : Piratas x tierra mojada, colectivo adherente a la Sexta de Córdoba Espacio de Aprendizaje y Desaprendizaje Autónomo desde la Sexta, Córdoba Red de Solidaridad con Chiapas, Buenos Aires

Organisacions/Collectifs mexicains : DH Rayoactivo, DF Rodadas Defensa Madre Tierra, DF Taller de Desarrollo Comunitario A.C., Chilpancingo Grupo Salud y Conciencia Brigada Callejera de Apoyo a la Mujer, “Elisa Martínez”, A. C. Red Mexicana de Trabajo Sexual Agencia de Noticias Independiente Noti-Calle. Colectivo de salud adherentes a la Sexta. Colectivo Autonomo de Apoyo a Sobrevivientes de la Tortura. Colectivo Mujeres Tierra de Mexicali Baja California Colectivo Autónomo Magonista, Ciudad de México Colectivo La Flor de la Palabra, Cuernavaca Colectiva Autónoma de Colaboración Social, Toluca Semilla Digna de los Pueblos de los Altos, Chiapas Grupo de Trabajo no Estamos Todxs, Chiapas Espacio de Lucha contra el Olvido y la Represión, Chiapas Medios Comunes, Chiapas La Voladora Radio, Amecameca REDMyCZ Resistencias Enlazando Dignidad Movimiento y Corazón Zapatista Colectivo L@s Compas, México CNI-Tepoztlan Comunidad Purepecha de Arantepacua Tejiendo Organización Revolucionario (TOR)

Individu.e.s : María Elena Pazaran Domínguez Mariana Selvas Gómez Guillermo Selvas Pineda Rosalba Gómez Rivera Martha Nury Selvas Gómez Silvia Resendiz Flores Minerva Guerrero Tania Gallaga Bianca Valverde Elizabeth Ramirez Sashenka Fierro Lidia Suarez Sanchez Rubi Esparza Leon Fierro Ricardo Alvarado Arellano José Marti Castro Villareal Juan Miguel Ramirez Jose Fuentes Virginia Domingo Fernandez Amóa Moysén Gerardo Carizos Perez Florencia Oviedo Gabriela Janabriu Maliana Deslive Estibaliz Navarrez Cullar Veronica Teomitri Vazquez Alberto Coria Karla González Javier Islas Cruz Sandra Escutia Díaz, FfY L Beatriz Rivero Nelly Cubillos – Chile Francisco Ortíz Mariano Gómez Ramírez Perla Estrada Nahún Ávila Cerón Gerardo Espino Cristian Chavez