Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > Documents fondamentaux du mouvement zapatiste > Première déclaration de la forêt Lacandone

Première déclaration de la forêt Lacandone

lundi 1er janvier 1996

PREMIÈRE DÉCLARATION DE LA FORÊT LACANDONE

AUJOURD’HUI NOUS DISONS : BASTA !

1er janvier 1994

AU PEUPLE DU MEXIQUE, FRÈRES MEXICAINS,

 Nous sommes le produit de cinq cents ans de lutte, d’abord contre l’esclavage, durant la guerre d’Indépendance contre l’Espagne menée par les insurgés, ensuite contre les tentatives d’expansionnisme nord-américain, puis pour promulguer notre Constitution et expulser l’Empire français de notre sol, enfin contre la dictature porfiriste qui refusa une juste application des lois issues de la Réforme. Du peuple insurgé formant ses propres chefs surgirent Villa et Zapata, des pauvres comme nous, à qui on a toujours refusé la moindre formation, destinés que nous étions à servir de chair à canon, afin que les oppresseurs puissent piller impunément les richesses de notre patrie, sans qu’il leur importe le moins du monde que nous mourions de faim et de maladies curables ; sans qu’il leur importe que nous n’ayons rien, absolument rien, ni un toit digne de ce nom, ni terre, ni travail, ni soins, ni ressources alimentaires, ni instruction, n’ayant aucun droit à élire librement et démocratiquement nos propres autorités, sans indépendance aucune vis-à-vis de l’étranger, sans paix ni justice pour nous et nos enfants.

 Mais nous, AUJOURD’HUI, NOUS DISONS : BASTA ! Nous, les millions de dépossédés, héritiers des véritables fondateurs de notre nationalité, nous appelons tous nos frères à suivre cet appel, seule possibilité pour ne pas mourir de faim devant l’ambition insatiable d’une dictature vieille de soixante-dix ans, dirigée par une bande de traîtres qui représentent les groupes les plus conservateurs, les bradeurs de la patrie. Ce sont les mêmes que ceux qui se sont opposés à Hidalgo et à Morelos, qui ont trahi Vicente Guerrero, les mêmes qui ont vendu plus de la moitié de notre sol à l’envahisseur étranger, qui ont amené un prince européen pour nous gouverner, les mêmes encore qui ont formé la dictature des scientifiques portïristes, qui se sont opposés à l’expropriation des compagnies pétrolières, qui ont massacré les cheminots en 1958 et les étudiants en 1968, les mêmes enfin qui, aujourd’hui, nous prennent tout, absolument tout.

 Pour éviter cela et en désespoir de cause, après avoir tout tenté pour que soit réellement pratiquée la légalité de la Carta Magna, notre Constitution, nous faisons appel à elle pour en faire appliquer l’article 39, qui dit textuellement :

 "La souveraineté nationale réside essentiellement et originellement dans le peuple. Tout pouvoir public émane du peuple et s’institue à son profit. Le peuple a, en tout temps, le droit inaliénable de modifier la forme de son gouvernement ou d’en changer."

 Par conséquent, fidèle à notre Constitution, nous adressons la présente :

DÉCLARATION DE GUERRE

 à l’armée fédérale mexicaine, principal pilier de la dictature que nous subissons, monopolisée par le parti au pouvoir et dirigée par l’exécutif fédéral aux mains de son chef suprême et illégitime, Carlos Salinas de Gortari.

 Conformément à cette déclaration de guerre, nous demandons aux autres forces de la nation de s’engager à restaurer la légalité et la stabilité de la nation en déposant le dictateur.

 Nous demandons également aux organismes internationaux et à la Croix-Rouge internationale de veiller à la régularité des combats que livrent nos forces, en protégeant la population civile, car nous déclarons solennellement que nous respectons et nous engageons à toujours respecter les règles de la Convention de Genève, et constituons l’EZLN comme force belligérante de notre lutte de libération. Nous avons le soutien du peuple mexicain, nous avons une patrie et le drapeau tricolore est aimé et respecté des combattants INSURGÉS. Nous avons adopté pour nos uniformes le rouge et le noir, couleurs symbolisant la lutte des travailleurs en grève, et sur notre drapeau, qui nous accompagnera toujours au combat, figurent les lettres "EZLN", EJÉRCITO ZAPATISTA DE LIBERACIÓN NACIONAL.

 Nous condamnons d’avance toute tentative de discréditer notre juste cause en l’accusant de narco-trafic ou narco-guérilla, de banditisme et autres qualificatifs que pourraient employer nos ennemis. Notre lutte s’appuie sur le droit constitutionnel et porte l’étendard de la justice et de l’égalité. Ainsi, conformément à cette déclaration de guerre, nous donnons aux forces militaires de l’Armée zapatiste de libération nationale les consignes suivantes :

Premièrement. - Défaire l’armée fédérale mexicaine et marcher sur la capitale du pays en protégeant dans sa progression libératrice la population civile et en permettant aux populations libérées d’élire librement et démocratiquement leurs propres autorités administratives ;

Deuxièmement. - Respecter la vie des prisonniers et remettre les blessés à la Croix-Rouge internationale pour qu’elle leur prête assistance ;

Troisièmement. - Entreprendre les jugements sommaires des soldats de l’armée fédérale mexicaine et des agents de la police politique qui ont été formés et conseillés, entraînés ou financés par des étrangers, au sein de la nation ou à l’étranger, sous l’accusation de trahison envers la patrie, ainsi que ceux de tous ceux qui répriment et maltraitent la population civile ou volent et attentent à ses biens ;

Quatrièmement. - Former de nouvelles colonnes avec tous les Mexicains qui désirent s’allier à notre juste cause, y compris avec les soldats ennemis qui se rendent sans combattre et jurent d’obéir aux ordres de ce Commandement général de l’Armée zapatiste de libération nationale ;

Cinquièmement. - Demander la reddition inconditionnelle des garnisons ennemies avant d’engager les combats ;

Sixièmement. - Faire cesser le pillage de nos richesses naturelles dans les zones contrôlées par l’EZLN.

 PEUPLE DU MEXIQUE, nous, hommes et femmes libres et intègres, sommes conscients que la guerre que nous avons déclarée est une mesure ultime mais juste. Les dictateurs pratiquent une guerre génocide larvée contre nos peuples depuis de nombreuses années. C’est pour cela que nous te demandons ta participation active en soutenant ce projet du peuple mexicain en lutte pour le travail, pour la terre, le logement, l’alimentation, la santé, l’instruction, l’indépendance, la liberté, la démocratie, la justice et la paix. Nous déclarons que nous ne cesserons pas le combat avant l’entière satisfaction de ces exigences fondamentales de notre peuple et la formation d’un gouvernement libre et démocratique de notre pays.

REJOINS LES FORCES INSURGÉES
DE L’ARMÉE ZAPATISTE
DE LIBÉRATION NATIONALE !

Commandement général de l’EZLN
An 1993 - forêt Lacandone, Chiapas, Mexique.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0