Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte

Accueil > Communiqués et déclarations de l’EZLN > Face au nouveau simulacre de consultation pour imposer des mégaprojets dans (...)

Face au nouveau simulacre de consultation pour imposer des mégaprojets dans l’Isthme de Tehuantepec

Communiqué du CNI-CIG et de l’EZLN

vendredi 29 mars 2019

COMMUNIQUÉ DU CONGRÈS NATIONAL INDIGÈNE, DU CONSEIL INDIGÈNE DE GOUVERNEMENT ET DE L’ARMÉE ZAPATISTE DE LIBÉRATION NATIONALE SUR LE NOUVEAU SIMULACRE DE CONSULTATION POUR IMPOSER DES MÉGAPROJETS DANS L’ISTHME DE TEHUANTEPEC

Au peuple mexicain ;

Aux peuples du monde ;

Aux réseaux de soutien du CIG (Conseil indigène de gouvernement) ;

Aux réseaux de résistance et de rébellion ;

À la Sexta nationale et internationale ;

Aux médias ;

Suivant la planification du pillage et de la destruction que les mauvais gouvernements mettent en place pour imposer ce qu’en-haut ils nomment « Programme de développement de l’isthme de Tehuantepec », et qui, pour nous, peuples originaires, est l’annonce de la tragédie qu’ils prétendent étendre aux territoires des peuples dans toute la région de l’isthme ;

Nous, le CNI-CIG, rejetons et refusons de reconnaitre tout simulacre qui propose d’imposer les mégaprojets de mort, comme c’est le cas pour la supposée consultation que prétendent réaliser les mauvais gouvernements dans diverses communautés de l’isthme de Tehuantepec les 30 et 31 mars 2019

Nous dénonçons les pratiques corrompues que les mauvais gouvernements, via l’Institut national des peuples indigènes, mettent en œuvre pour diviser, tromper et intimider nos communautés, auxquelles sont offertes des programmes et projets en échange d’un « oui » à leurs supposées consultations, comme si ce qui est en jeu n’était pas le territoire ou les ressources naturelles.

Nous, les peuples originaires Binizzá, Ikoot, Chontal, Zoque, Nahua et Popoluca, qui habitons l’isthme de Tehuantepec, dans les États de Oaxaca et Veracruz, nous disons fermement « NON » aux mégaprojets de mort, nous rejetons la destruction qu’ils veulent importer dans nos territoires et qui est en train de tuer notre terre-mère.

Nous rejetons l’invasion des concessions minières qui veulent détruire les collines, les sources d’eau et l’air, les entreprises éoliennes qui pillent nos terres et vendent le vent. Nous ne voulons pas de leurs trains qui transportent la mort, nous ne voulons pas non plus de la répression violente des militaires ou paramilitaires qui jalonnent nos territoires.

Nous répétons que notre lutte pour protéger la terre-mère, les communautés et territoires indigènes ne s’arrêtera pas avec les simulacres que le mauvais gouvernement capitaliste néolibéral compte mettre en place pour imposer, avec la guerre, les projets qui mettent en jeu le coût de la mort de la nature et des peuples originaires. Au contraire, nous continueront d’organiser notre résistance et rébellion avec celles et ceux d’en-bas.

En conséquence, nous appelons les collectifs et organisations honnêtes, les réseaux de soutien au Conseil indigène de gouvernement et la Sexta nationale et internationale à demeurer attentifs et solidaires en ce qui concerne ce nouvel essai d’imposition et de pillage.

Bien à vous,

Mars 2019

Pour la reconstitution intégrale de nos peuples

Plus jamais un Mexique sans nous

Congrès national indigène

Congrès indigène de gouvernement

Armée zapatiste de libération nationale


traduction collective

Source : Enlace zapatista