Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte

Accueil > Agenda > Paris-Chiapas solidarité

Paris-Chiapas solidarité

jeudi 11 mai 2000

Le printemps 2000 voit renaître à Paris la solidarité avec les communes rebelles et autonomes du Chiapas

La semaine internationale de la CNT, "des résistances
à l’alternative sociale" pour un "autre futur", nous a
donné l’occasion d’intervenir dans des débats sur la
situation au Chiapas et la solidarité, comme le 25
avril à la Folie en tête et le 28 au Soleil au cœur,
de tenir des tables de presse, comme le 30 avril au
meeting international qui a vu une grande affluence et
où Corto Ravena a salué l’EZLN au nom de
l’organisation anarcho-syndicaliste française et a
rappelé le sens et l’importance de l’insurrection
zapatiste, pour le Mexique comme pour la lutte
révolutionnaire dans le monde. Le 1er mai enfin, le
CSPCL a réuni autour de sa banderole, "Solidarité avec
les peuples, rebelles, autonomes, zapatistes, du
Chiapas", plusieurs dizaines de companer@s (de midi à
6 heures du soir !) lors de la manifestation de la CNT
(entre trois mille et cinq mille participants, il faut
remonter à mai 68 pour voir à Paris une telle foule en
noir et rouge) puis, toujours avec les
anarcho-syndicalistes et les libertaires, dans le
cortège unitaire.

Le Groupe libertaire dijonnais (Fédération anarchiste
et réseau "No pasaran") nous accueillait le 6 mai en
Bourgogne pour sa deuxième "journée du Chiapas",
débat, projection vidéo, exposition et concerts,
destinée à réunir des fonds pour l’École secondaire,
rebelle, autonome, zapatiste d’Oventic (Altos de
Chiapas). Là encore, il y avait affluence (plusieurs
centaines de participants de 16 heures à tard dans la
nuit) et une chaleureuse ambiance, tout à la fois
solidaire et festive.

Nous espérons retrouver à Paris, dimanche 14 mai, pour
le concert de solidarité avec le Chiapas, que nous
organisons avec la Compagnie Tamèrantong !,
l’association liFe liVe, le groupe Flor del Fango
(rancheras amoureuses et corridos insurrectionnels) et
le Café de la Danse, une telle énergie généreuse,
¡Amor y lucha !, à la hauteur de la lutte créatrice des
communes autonomes et de la Coordination du système
éducatif zapatiste. (De 16 à 22 heures, au Café de la
Danse, 5, passage Louis-Philippe, métro Bastille,
entrée "à vot’ bon coeur" ou billets de soutien à 100
francs.)

En juin, le CSPCL est encore à l’initiative, avec
l’Espace Louise-Michel, de l’exposition des
photographies de Mat Jacob et Bertrand Meunier sur le
Chiapas : "la Révolte de la mémoire". Du 8 au 25 juin,
Espace Louise-Michel, 42 ter, rue des Cascades, à
Ménilmontant (Paris XXe), avec des rencontres-débats
les samedis après-midi, qui commenceront le 10 juin
avec Michael Léwy et Fernando Matamoros, sur le thème
des "sources du zapatisme", et continueront les 17 et
24 juin, avec France Falquet, Yvon Le Bot, Jorge
Hernandez, Americo Nuñez...

Enfin, les 9, 10 et 11 juin, la Compagnie Tamèrantong !
rejoue "Zorro el Zapato" au Café de la Danse, où
petits et grands sont invités à se régaler de l’astuce
et des exploits de Don Durito de la selva Lacandona, de sa
sœur Tequila, de Zapatito et Piñata, sans oublier le
Père Lachez et Cucaracha, Maria Pistolas, Ana Maria et
leurs companer@s, en lutte contre le gouverneur Alena
de Prouto, les frères Mc Dollar et le capitaine Ramón
Jamón. Les enfants qui interprètent, avec fougue et
délicatesse, ces rôles ont de six à onze ans !

Hasta luego ¡Solidaridad, corazón y revolución !

Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en
lutte.