Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte

Accueil > Agenda > Semaine de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte

Semaine de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte

mardi 30 décembre 2003

Programme des différents événements qui auront lieu à Paris entre le 10 et
le 18 janvier

*******************

10 janvier 2004 - Manifestation de solidarité avec les peuples du Chiapas
en lutte
Depuis les montagnes du Sud-Est mexicain... Dix ans de lutte et de
résistance zapatiste.
Le premier janvier 1994, l’EZLN (Armée zapatiste de libération nationale)
est apparue pour la première fois au grand jour. À l’aube, des milliers
de paysans indiens ont non seulement surpris le Mexique mais aussi le
monde entier avec la prise militaire de sept chefs-lieux de l’État du
Chiapas. Ce furent les premiers jours d’une guerre décidée comme « une
mesure ultime mais juste » telle que l’affirmait la Première Déclaration
de la forêt Lacandone
. Une ultime mesure contre la misère, l’exploitation
et le racisme, mais, surtout, une ultime mesure contre l’oubli. Les
insurgés zapatistes voulaient obtenir : toit, terre, travail, santé,
éducation, alimentation, liberté, indépendance, justice, démocratie et
paix.

Dix ans après, la lutte pour ces droits légitimes n’a pas cessé. Malgré
la répression continuelle du gouvernement mexicain, les centaines de
milliers d’hommes et de femmes des communautés zapatistes construisent
chaque jour leur autonomie tout en exigeant la reconnaissance des accords
de San Andrés (accords signés par le gouvernement mais jamais respectés
par celui-ci).

Depuis leurs montagnes du Sud-Est mexicain, ils sont devenus le symbole
de la résistance à la logique néolibérale et de la lutte contre la
soumission de l’être humain à un système économique mortifère.

Le 10 janvier 2004, qui marquera les dix ans de leur soulèvement sera
l’occasion de montrer au gouvernement mexicain notre solidarité avec les
peuples du Chiapas en lutte.

Nous appelons donc à une manifestation :

Le samedi 10 janvier 2004, à 15h
Départ : place du Trocadéro

Premiers signataires : Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas
en lutte (CSPCL), Comité de solidarité avec les Indiens des Amériques
(CSIA-Nitassinan), Echanges solidaires, Confédération nationale du
travail (CNT), Solidarité internationale libertaire (SIL), Réseau No
Pasaran, SCALP/REFLEX, Collectif Guatemala, Revue Volcans, France
Amérique Latine (FAL), Terre et liberté pour Arauko, Collectif
contre-culture, Groupe de soutien à Leonard Peltier (LPSG)...

**********************

11 janvier 2004

Soirée de solidarité avec les communes autonomes zapatistes en lutte
depuis dix ans

Film,­ discussion, ­tables d’information et musique par :

- Ya Basta (ska zapatiste parisien)
- Acapulco Gold (Latino ska)
- La Fraction (Punk Rock)

Au Centre International de Culture Populaire (CICP), 21 ter rue Voltaire,
Paris 11e (Métro Nation/rue des Boulets)

PAF : 5 euros

**********************

13 janvier 2004 - 18 janvier 2004

Semaine de rencontre autour du 10e anniversaire du soulèvement zapatiste.

À La Passerelle du 13 au 18 janvier 2004 ­ 3 rue Saint-Hubert, Paris 11e

Le 1er janvier 1994, l’EZLN (Armée zapatiste de libération nationale) est
apparue pour la première fois au grand jour. À l’aube, des milliers de
paysans indiens ont surpris le Mexique et le monde entier avec
l’occupation de sept chefs-lieux de l’État du Chiapas. Ce furent les
premiers jours d’une guerre décidée comme « une mesure ultime mais juste », telle que l’affirmait la Première Déclaration de la forêt Lacandone.
Une ultime mesure contre la misère, l’exploitation et le racisme, mais,
surtout, une ultime mesure contre l’oubli. Les insurgés zapatistes
voulaient obtenir : toit, terre, travail, santé, éducation, alimentation,
liberté, indépendance, justice, démocratie et paix.

Dix ans après, la lutte pour ces droits légitimes s’est étendue à
l’Equateur, à la Bolivie et à toute l’Amérique indienne. En Argentine,
les politiques néolibérales ont mené le pays à la faillite. Une semaine
de rencontres, de projections vidéo, de débats est organisée à La
Passerelle pour comprendre ces mouvements à la lumière des luttes
sociales et leurs enjeux ici comme là-bas.

Infos au 01 43 73 05 80 ou à ezln10anos_francia_AT_no-log.org.

Semaine organisée par La Passerelle, le Comité de solidarité avec les
peuples du Chiapas en lutte (CSPCL), le Comité de solidarité avec les
indiens des Amériques (CSIA ­ Nitassinan), le CEDETIM, France Amérique
Latine (FAL), la revue Volcans, le réseau No Pasaran, Newen, Terre et
Liberté pour Arauko, le secrétariat international de la CNT...