Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > Communiqués et déclarations de l’EZLN > Aux organisations politico-militaires révolutionnaires du Mexique

Aux organisations politico-militaires révolutionnaires du Mexique

Communiqué du CCRI-CG et de la commission Sexta de l’EZLN

dimanche 25 décembre 2005

AUX DIFFÉRENTES ORGANISATIONS POLITICO-MILITAIRES DU PAYS

Le 25 décembre 2005.

Aux directions nationales, aux commandements, aux officiers et aux combattants des différentes organisations politico-militaires révolutionnaires du Mexique,

L’EZLN s’adresse à vous et déclare :

Premièrement : Comme il a été annoncé publiquement, en accord avec la Sixième Déclaration de la forêt Lacandone émise au mois de juin 2005, l’EZLN va bientôt entamer sa participation directe, hors de nos montagnes, auprès des compañeros et compañeras civil(e)s, à la construction en cours du mouvement de l’Autre Campagne.

Deuxièmement : En qualité de détachement avancé pour reconnaître le circuit mexicain en vue de la construction d’un mouvement national de lutte, anticapitaliste et de gauche, le dénommé « Délégué Zéro », à savoir, le sous-commandant insurgé Marcos, effectuera une sortie le 1erjanvier 2006 et entamera un périple qui l’amènera à parcourir l’ensemble des États de notre pays. Cette première étape s’achèvera à la fin du mois de juin 2006.

Troisièmement : Ce parcours amènera le « Délégué Zéro » à traverser des territoires faisant partie de la zone d’influence et d’intérêt de vos distinctes organisations armées.

C’est pourquoi nous vous demandons respectueusement, si vous êtes d’accord, de prendre les mesures nécessaires pour que cette nouvelle initiative, civile et pacifique, entreprise par des organisations politiques indigènes et sociales, des organisations non gouvernementales, des collectifs, des groupes, des individus et par l’EZLN, rassemblés au sein du mouvement de gauche anticapitaliste dénommé l’Autre Campagne, puisse se dérouler sans problèmes.

Quatrièmement : Bien qu’il existe des divergences et des désaccords entre nos organisations, nous savons que vous partagez avec nous et avec des milliers de mexicains et de mexicaines la lutte pour une transformation radicale du système qui s’est imposé par la violence à notre peuple. Pour la même raison, nous espérons que vous répondrez, dans la mesure de vos possibilités, à la respectueuse demande que nous vous adressons.

Cinquièmement : Il est bien évident pour nous que votre précieux soutien sur ce point ne signifie aucunement que vous souscrivez à nos positions et à nos analyses ou que vous renonciez à vos convictions et modes de lutte.

Sixièmement : Quelle que soit votre décision, nous vous réitérons notre respect envers vos différentes organisations politico-militaires.

Démocratie ! Liberté ! Justice !

Des montagnes du Sud-Est mexicain,
Pour le Comité clandestin révolutionnaire indigène-Commandement général et la
Commission Sexta de l’Armée zapatiste de libération nationale,
Sous-commandant insurgé Marcos,
Mexique, décembre 2005.

Traduit par Angel Caído.