Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > Communiqués et déclarations de l’EZLN > À propos des films, vidéos, photographies, reportages, recherches, etc. sur (...)

À propos des films, vidéos, photographies, reportages, recherches, etc. sur la première tournée du délégué Zéro

Communiqué de la commission Sexta de l’EZLN

lundi 26 décembre 2005

À PROPOS DES FILMS, VIDÉOS, PHOTOGRAPHIES, REPORTAGES, RECHERCHES, ETC. SUR LA PREMIÈRE TOURNÉE DU SOUS-DÉLÉGUÉ ZÉRO

Le 26 décembre 2005.

Aux moyens de communication alternatifs de « La Otra »,

Aux personnes, groupes, collectifs et organisations de « La Otra » qui proposent de filmer, faire des vidéos, prendre des photos, faire de reportages, des enquêtes, etc., sur le premier circuit du Sous-délégué Zéro de la Commission Sexta de l’EZLN ou lors de celle-ci,

Compañeras et Compañeros :

Recevez notre salut en tant que compañeras et compañeros de lutte. Nous vous informons avoir reçu plusieurs courriers nous proposant ou nous demandant l’autorisation de réaliser différents projets affectant la communication « alternative » et la production artistique indépendante. Sur cette question, nous déclarons ce qui suit :

1. Ni l’EZLN ni sa Commission Sexta (y compris le Sous-délégué Zéro) n’ont d’objection à ce que vous fassiez votre travail. Comme nous l’avons dit et redit, « La Otra » est à tout le monde et, dans notre idée, ce doit être également un lieu où soient encouragés et puissent être consolidés les différents projets de communication alternative qui existent, en bas et à gauche, au Mexique. Il en est de même pour la production artistique. En ce sens, la seule chose que nous puissions faire c’est de saluer vos propositions et de faire notre possible pour ne pas constituer un obstacle à leur réalisation.

2. Cette première étape du circuit de la Commission Sexta de l’EZLN à travers le territoire mexicain consistera essentiellement à établir directement un contact avec le plus grand nombre possible d’adhérents à la Sixième Déclaration et à « La Otra ». Il est possible que nous participions dans certains cas à des manifestations publiques. Cependant, au vu des agendas chargés qu’il semble que nous allions avoir dans chaque État, il nous sera difficilement possible de participer directement aux projets que vous nous proposez. Néanmoins, nous serions disposés à faire l’effort de participer, dans certains moments, à des activités en commun avec tous les compañeros et toutes les compañeras qui travaillent dans les médias alternatifs et dans la production artistique.

3. Attendu que vous êtes des compas et qu’il s’agit que « La Otra » soit aussi un espace de communication, de diffusion et d’art, la Commission Sexta de l’EZLN recommande dès maintenant aux commissions et aux coordinations qui sont en train de se constituer dans chaque État mexicain de réserver un traitement privilégié aux compañeras et compañeros de « La Otra » qui « couvriront » cette tournée, étant donné leur désavantage par rapport aux moyens de communication de masse et, puisque c’est « l’Autre Campagne », nous devrions aussi être « autres » sur le plan de la communication et de la production artistique. Ce traitement de faveur ne s’appliquerait pas seulement à concéder l’accès aux réunions et activités en chaque endroit, mais aussi à organiser ces lieux de façon à ce que les compañeras et compañeros alternatifs qui enregistrent, prennent des photos, filment et font des vidéos, etc., puissent faire leur travail d’information, de documentation, de recherche, de production artistique, etc., dans les meilleures conditions.

4. En retour, nous vous demandons de respecter, de votre côté, les décisions et dispositions que prendront sur ce point les commissions et coordinations de chacun des États et de chacune des régions concernés.

Voilà. C’est tout pour aujourd’hui, compañeros et compañeras.

J’espère que quand nous passerons par l’État où vous habitez et travaillez nous pourrons nous voir et nous parler sans être séparés par un objectif ou par un microphone.

Des montagnes du Sud-Est mexicain,
Sous-commandant insurgé Marcos,
Sous-délégué Zéro de la Commission Sexta de l’EZLN,
Mexique, décembre 2005.

Traduit par Ángel Caído.