Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte

Alerte rouge

jeudi 23 juin 2005

ALERTE ROUGE

19 juin 2005, l’EZLN décrète l’Alerte Rouge sur tout le territoire zapatiste. Au même moment la SEDENA [1] annonce avoir détruit des cultures de pavot sur des territoires sous zone d’influence zapatiste - information qui sera démentie plus tard par la présidence mexicaine [2]. Plusieurs journaux annoncent des mouvements des troupes de l’armée fédérale au Chiapas. Puis on apprend que l’EZLN organise une consultation de toutes les communautés zapatistes et annonce un changement important.

 

COMMUNIQUÉS DU COMITÉ CLANDESTIN RÉVOLUTIONNAIRE INDIGÈNE -
COMMANDEMENT GÉNÉRALE DE L’ARMÉE ZAPATISTE DE LIBÉRATION NATIONALE

L’Alerte rouge est décrétée sur tout le territoire rebelle, dimanche 19 juin 2005.

Sur l’alerte rouge et la réorganisation de la structure politico-militaire de l’ELZN, communiqué annonçant une consultation interne au sein des communautés zapatistes, jeudi 23 juin 2005.

Fin de la consultation interne, annonce le résultat de cette dernière, mardi 28 juin 2005.

Lettre de l’EZLN à la société civile annonce un nouveau pas dans la lutte zapatiste, mardi 28 juin 2005.

Fin de l’alerte rouge et réouverture des Caracoles, samedi 16 juillet 2005.

 

AUTRES TEXTES

Notre solidarité avec les zapatistes, communiqué du CSPCL suite à l’alerte rouge, 30 juin 2005.

De l’alerte rouge à la Sixième Déclaration de la forêt Lacandone, jeudi 21 juillet 2005.
Chronologie des événements depuis l’alerte rouge jusqu’à la Sixième Déclaration de la forêt Lacandone réalisée par le SIPAZ.

Notes

[1] Secrétariat de la défense nationale.

[2] Rappelons que les zapatistes interdisent la consommation de drogue sur leur territoire et détruisent systématiquement les champs de pavot qu’ils trouvent.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0