Warning: Illegal string offset 'format_dest' in /var/www/vhosts/cspcl.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/filtres_images_mini.php on line 736 Warning: Illegal string offset 'format_source' in /var/www/vhosts/cspcl.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/filtres_images_mini.php on line 739 Appel de la Commission Sexta de l'EZLN à l'Autre Campagne en défense des compañeros d'Atenco - Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > Communiqués et déclarations de l’EZLN > Appel de la Commission Sexta de l’EZLN à l’Autre Campagne en défense des (...)

L’Autre Campagne s’arrête à San Salvador Atenco

Appel de la Commission Sexta de l’EZLN à l’Autre Campagne en défense des compañeros d’Atenco

Communiqués des commissions Sexta et Intergalactique de l’EZLN

vendredi 5 mai 2006

Alerte rouge de l’EZLN
Appel de la Commission Sexta à l’Autre Campagne en défense des compañeros et compañeras d’Atenco

Pour écouter le discours de Marcos :
http://chiapas.indymedia.org/local/webcast/uploads/marcostlatelolco.mp3

Compañeras, compañeros,

Il y a quelques instants, nous avons pu voir et écouter comment les différents médias tergiversaient et manipulaient les informations concernant les événements. Nous avons entendu les présentateurs et présentatrices de la chaîne de télévision Azteca supplier pour que l’ordre soit rétabli, implorer l’armée de rétablir l’ordre et en finir avec ce qui se passe à Atenco. Nous avons aussi pu écouter l’indignation de téléspectateurs qui traitent d’imbéciles les présentateurs exigeant d’envoyer des renforts des forces de l’ordre, dans les lettres qu’ils ont envoyées.

Il y a des années, un massacre a été perpétré, ici, sur la place des Trois-Cultures, et le gouvernement avait prétendu que l’armée avait été attaquée. Un long moment s’est écoulé avant que quelqu’un ait l’idée de demander ce que faisait l’armée dans un meeting d’étudiants. Aujourd’hui, les médias en question, radio y compris, n’ont pas une seconde l’idée de demander ce que faisaient les forces de l’ordre à San Salvador Atenco. Si les forces de l’ordre y étaient, c’est à cause d’une alliance entre le PRD et le PRI pour expulser des vendeurs de fleurs, parce que le maire de Texcoco trouve que cela enlaidit la ville, parce qu’il voudrait construire un centre commercial à Texcoco, un Wal-Mart, et que les petits commerçants le gênent dans ses projets. Et le PRD, allié avec le PRI au niveau de l’État et avec le PAN au niveau fédéral, va maintenant devoir rendre des comptes pour cette mort.

En tant que Commission Sexta de l’Armée zapatiste de libération nationale, organisation membre de l’Autre Campagne, nous demandons et sollicitons respectueusement aux coordinations régionales et sous-régionales de tout le Mexique de se mettre d’accord pour se mobiliser et entreprendre des actions de soutien au Front communal pour la défense de la terre, dès 8 heures du matin, demain, le 4 mai 2006.

En tant que Commission Sexta, nous déclarons une alerte. Les troupes de l’Armée zapatiste de libération nationale sont déjà en alerte rouge et, à 8 heures pile, les Caracoles seront fermés et les Communes autonomes rebelles zapatistes bouclées. Dès maintenant, la nouvelle chaîne de commandement de l’Armée zapatiste de libération nationale commence à fonctionner. Quoi qu’il m’arrive, il y a déjà quelqu’un de prévu pour prendre les décisions. Nous ne savons pas ce qu’il en est pour vous, mais nous, les zapatistes, aujourd’hui nous sommes Atenco.

Nous allons écouter soigneusement vos exigences. Nous vous enjoignons de convoquer des réunions par secteur, par région, comme vous en déciderez vous-mêmes, et de vous mettre d’accord sur ces actions de soutien. En tant que Commission Sexta, nous avons annulé notre participation à toutes les activités programmées et nous attendons les consignes du Front communal pour la défense de la terre. Si notre présence est nécessaire à Atenco, nous irons. Sinon, nous participerons directement à certaines des actions que vous programmerez pour demain, à partir de 8 heures.

Blocages de routes ou de rues, distribution de tracts, bombages, tout ce que vous voudrez, mais civil et pacifique. Atenco ne doit pas être laissée seule. Nous maintiendrons nos actions et l’alerte rouge tant que les compañeros et compañeras du Front communal pour la défense de la terre ne nous diront pas le contraire. Nous ne tiendrons compte d’aucune information qui n’émane pas directement d’eux. Pour nous, les compañeros et compañeras qui forment le Front communal pour la défense de la terre constituent l’Autre Campagne dans ces terres. Nous respecterons leurs décisions. Nous en arriverons jusqu’où ils voudront que nous en arrivions. Ils ont posé très clairement leurs exigences : libération immédiate de toutes les personnes arrêtées et retrait total des forces de l’ordre qui ont envahi leurs terres.

Voilà notre message, compañeros et compañeras. Il ne s’adresse pas qu’à la Otra dans cet Autre Mexique, dans cette Autre ville de Mexico qui s’est levée. C’est notre message pour l’Autre Campagne dans tout le Mexique. Du Chiapas, du Quintana Roo, du Yucatán et du Campeche jusqu’aux deux Basses-Californies, jusqu’à Sinaloa, Chihuahua, Tamaulipas et Nuevo León. Du nord au sud, d’est en ouest, que l’Autre Campagne résonne à Atenco et que justice soit rendue à ces morts au combat.

Merci compañeros, merci compañeras.


ARMÉE ZAPATISTE DE LIBÉRATION NATIONALE

Compañeros et compañeras du monde entier,

Votre camarade de lutte, le lieutenant-colonel Moisés, vous parle. En date d’aujourd’hui, nous déclenchons l’alerte rouge. Nos compañeros et compañeras de Texcoco, près de San Salvador Atenco, dans le DF, ont été attaqués. Là où, il y a quelques jours, se trouvaient le compañero sous-commandant insurgé Marcos.

Nous appelons à une mobilisation nationale et internationale pour le 4 mai, à 8 heures du matin, devant les ambassades mexicaines, contre le gouvernement de Fox.

En ce moment même, nous ne savons pas combien il y a eu d’arrestations ou de morts, parce que nos compañeros se sont affrontés au mauvais gouvernement, nos compañeros se sont défendus.

Restez aux nouvelles, compañeros et compañeras.

Nous nous verrons bientôt, à toutes fins utiles.

Traduction Ángel Caído.