Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte

Comment venir

1er 2006

Comment venir...

QU’EST-CE QUE LE CENTRE DE LANGUES ?

C’est un espace d’échange entre les différents peuples et cultures du monde. L’apprentissage du tsotsil et du castillan (espagnol) est une manifestation concrète de cet échange car les cours se déroulent dans un contexte qui est la réalité des peuples en résistance, car le Centre de langues est situé au cœur même du Caracol II d’Oventik, dans l’édifice de l’École secondaire ESRAZ. Toutes les activités proposées font partie de cet échange à la fois éducatif et culturel et en réciprocité à l’apport économique que les frères et sœurs offrent à l’école. Nous ne faisons pas de la langue une marchandise de plus. Nous ne la vendons pas, mais par contre nous la partageons avec tous ceux qui sont ouverts à cette expérience éducative, politique et culturelle, et s’identifient à notre lutte pour un monde où puissent exister plusieurs mondes, ou pour le dire autrement, contre le néolibéralisme et pour l’humanité.

QUI PEUT VENIR ?

Une fois pris en compte ce qui est écrit antérieurement, peuvent venir à notre Centre ceux qui partagent notre idéal de justice, liberté et démocratie pour tous, suivant l’esprit de la Sixième Déclaration de la forêt Lacandone, sans distinction de langue, de race, de religion, d’âge ou de sexe.

Pour pouvoir entrer et être accepté dans le programme, il est nécessaire d’avoir l’aval d’une organisation (sociale, politique, éducative, religieuse, culturelle) pour, de cette manière, pouvoir assumer la responsabilité de ce qu’implique venir jusqu’à notre Centre situé dans le Secteur Altos, Caracol II de la Résistance et Rébellion, Oventik. Avec l’aval correspondant, les interessé-e-s doivent s’accréditer auprès d’une des organisations autorisées pour cela (voir la liste) et avec une copie de cette accréditation intégrer le Caracol II et l’ESRAZ.

APPORT ÉCONOMIQUE POUR L’ESRAZ

Conformément à un accord général passé entre toutes les organisations qui nous appuient et selon un principe d’équité, il a été établi pour les classes de castillan (espagnol) un montant équivalent à 3 jours du salaire minimum du pays où résident et travaillent les intéressé-e-s.

Nous nous leur offrons en échange 15 heures de cours (3 heures par jour durant 5 jours), ainsi que 15 repas et le gîte, comme c’est notre coutume de l’offrir à ceux qui viennent nous voir. Pour une plus grande facilité, il est demandé de remettre l’apport économique en espèces et en pesos mexicains. L’argent sera remis directement dans les mains du Conseil de bon gouvernement le jour indiqué par ceux en charge de l’ESRAZ.

Pour les classes de tsotsil, voir plus loin ci-dessous.

CONDITIONS D’ALIMENTATION ET DE LOGEMENT

Les frères et sœurs sont logés dans l’édifice de l’École secondaire rebelle autonome zapatiste 1er janvier, et partagent des lits superposés. Il est recommandé d’apporter son propre sac de couchage. L’alimentation est à charge de l’ESRAZ et consiste en 3 repas journaliers (petit déjeuner 8 heures ; déjeuner 14 heures et dîner 19 heures). L’eau courante provient d’une source et est acheminée jusqu’aux douches et sanitaires.

LES CLASSES

Sous l’influence zapatiste, les activités s’organisent en fonction d’accords passés entre les élèves et les promoteurs (professeurs). Nous sommes ouverts à une flexibilité sur les horaires et des espaces physiques différents. Les cours partent d’activités « génératrices » comme bases de la construction collective. La participation active de tous et toutes est importante pour l’animation et le développement de ces activités, lesquelles se divisent en deux heures de cours avec un promoteur et une heure d’activité ouverte collective entre tous ceux qui participent à cette expérience (cela peut être la présentation de séries de vidéos sur la résistance zapatiste, la visite de projets, des chansons, des danses, des discussions, etc., ainsi que de petits travaux volontaires à la bibliothèque, des cours en hauteur, sur la montagne, au bord de la rivière, sous un arbre...). Trois niveaux d’étude sont suggérés, définis avec la participation de tous. La grammaire est appréhendée comme un instrument supplémentaire parmi beaucoup d’autres dans la construction des cours, particulièrement pour le niveau de base, mais, comme l’accent est mis sur la COMMUNICATION, nous préférons ne pas nous concentrer trop dessus, mais plutôt sur les thèmes qui surgissent des échanges et des interactions. De nombreuses discussions, réflexions collectives et échanges de points de vue sont garantis d’entrée, à travers les désirs de partager les expériences, les luttes, que chacun et chacune amènent en arrivant à notre école.

PS : Si tu arrives avec une lecture fraîche de la Sixième Déclaration de la forêt Lacandone, se serait une grande aide... enfin, c’est ton choix de commencer les cours avant de faire tes paquetages pour venir au Caracol II, Cœur central des zapatistes devant le monde.

LE CLIMAT

La température quotidienne varie entre 10 et 20 degrés et les nuits peuvent être froides, allant jusqu’à moins 9 degrés. Tout une partie de l’année est recouverte de brumes (« Le brouillard est le passe-montagne de la Selva », Eduardo Galeano)

EMPLACEMENT DU CENTRE

Il se trouve à une heure de San Cristóbal de Las Casas, Chiapas. Il faut prendre les camionnettes en direction de Bochil. Le trajet jusqu’à Oventik coûte 16 pesos. Les horaires de transport vont de 6 heures du matin jusqu’à 17 heures. Il n’y a pas de service téléphonique, et le lieu le plus proche où l’on peut en trouver un est au chef-lieu municipal de San Andrés, qui se trouve à 20 minutes. Tu peux obtenir plus d’informations auprès des organisations autorisées pour l’accréditation des élèves de castillan (espagnol) et de tsotsil.

COURS DE TSOTSIL

Conformément à un accord général passé entre toutes les organisations qui nous appuient, et selon un principe d’équité, il a été établi un montant équivalent à QUATRE jours du salaire minimum du pays d’origine pour les classes de tsotsil. Cette somme vaut pour 15 heures de cours (3 heures par jour durant 5 jours). Le paiement de la nourriture se fait séparément des cours (300 pesos par semaine donnant droit à 3 repas quotidiens). Le gîte est offert, comme il a été dit, puisque c’est notre coutume de l’offrir à ceux qui viennent nous voir. Pour une plus grande facilité pour les comptes, il est demandé de remettre l’apport économique en espèces et en pesos mexicains. L’argent sera également remis directement dans les mains du Conseil de bon gouvernement lorsque ceux en charge de l’ESRAZ l’indiqueront.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0