Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > Communiqués et déclarations de l’EZLN > Les zapatistes informent sur la Rencontre intergalactique

En rapport avec la prochaine Rencontre intergalactique

Les zapatistes informent sur la Rencontre intergalactique

Communiqué de la Commission intergalactique de l’EZLN

samedi 29 juillet 2006

Les zapatistes informent sur la Rencontre intergalactique

Compañeros et compañeras adhérents à la Zizième Internazionale,
Frères et sœurs de la planète Terre,

Le lieutenant-colonel insurgé Moisés vous écrit pour vous donner les résultats de plus de sept mois de consultation concernant l’organisation de la prochaine Rencontre intergalactique, conformément à ce que nous disions dans notre communiqué de novembre 2005 dans lequel nous expliquions que notre objectif, l’idée, en somme, c’est que ce soit véritablement votre pensée qui détermine comment organiser cette rencontre.

Nous voulons vraiment que tou(te)s les adhérent(e)s participent réellement à l’organisation de cette Intergalactique et non pas que ce soit une simple décision de l’EZLN. La consultation a duré déjà plus de sept mois, depuis le 1er décembre 2005 jusqu’à aujourd’hui. Au long des mois écoulés, des réunions préparatoires ont été réalisées dans différents pays, ainsi que la consultation par voies cybernétiques. Ici, nous avons reçu toutes les propositions pour cette Rencontre intergalactique, qu’il s’agisse des thèmes à traiter ou des dates et du lieu voulu.

Comme nous l’avions annoncé, nous ne faisons ici que présenter les résultats de cette consultation jusqu’à présent, les propositions qui ont été faites et les discussions qui ont eu lieu à ce sujet. Vous nous direz s’il manque quelque chose et ce qui manque. Nous, nous continuerons à travailler et à l’écoute de tout ce qui suivra.

Notre parole, c’est que la discussion devrait se poursuivre et qu’il faudrait faire plus de propositions. Nous pensons qu’il y a besoin de continuer à réfléchir et à additionner encore et encore avant de nous rencontrer dans l’Intergalactique, puisqu’il est clair que nous ferons une Intergalactique et qu’elle appartiendra à tous ceux et à toutes celles qui la construiront ensemble.

Voici le rapport que nous vous présentons en vue de continuer la discussion :

Résumé des adhésions (à la Sixième Déclaration) et de la consultation internationale
pour organiser la Rencontre intergalactique

I - LES ADHÉSIONS :

Le nombre total d’adhérents à la Zezta Internazional, la "Zizième Internazionale", enregistré sur le site électronique, du 1er décembre 2005 au 25 juillet 2006, est le suivant :

Total d’adhérents dans le monde : 2 173, de 61 pays des 5 continents.

Par continent :

Amérique : 1 301 adhérents, de 23 pays.
Europe : 848 adhérents, de 25 pays.
Asie : 8 adhérents, de 6 pays.
Océanie : 10 adhérents, de 2 pays.
Afrique : 6 adhérents, de 5 pays.

Les pays où se trouvent les adhérents sont les suivants :

Amérique : Argentine, Belize, Bolivie, Brésil, Canada, Chili, Colombie, Costa Rica, Cuba, Équateur, Salvador, États-Unis, Guatemala, Honduras, Martinique, Nicaragua, Panama, Paraguay, Pérou, Puerto Rico, Uruguay et Venezuela.

Europe : Allemagne, Andorre, Autriche, Belgique, Croatie, Danemark, Espagne, Fédération de Russie, Finlande, France, Grèce, Islande, Irlande, Italie, Norvège, Pays basque, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, République de Tchéquie, Serbie et Monténégro, Suède, Suisse et Turquie.

Asie : Chine, Inde, Japon, Palestine, Israël et Ouzbékistan.

Océanie : Australie et Nouvelle-Zélande.

Afrique : Mali, Sénégal, Maroc, Nigeria et Sierra Léone.

Les informations concernant les adhérents dans chaque pays pourront être consultées sur le site de la Zizième Internazionale.

II. LES PROPOSITIONS DE LIEUX, DE DATES ET DE THÈMES À TRAITER

1. Le lieu

Nous avons reçu de nombreuses propositions concernant le lieu où pourrait être réalisée la prochaine Rencontre intergalactique. Certains de ces lieux se répétant, ils ne sont mentionnés qu’une seule fois :

a) dans un des Caracoles situés en zone zapatiste, au Chiapas, Mexique ;

b) à San Cristóbal de Las Casas, au Chiapas, Mexique ;

c) à Cancún, au Mexique ;

d) à Teotihuacán, au Mexique ;

e) dans une des zones frontières entre le Mexique et les États-Unis ;

f) à Quito, en Équateur ;

g) en Bolivie ;

h) à Miami, aux États-Unis ;

i) à New York, aux États-Unis ;

j) au Venezuela ;

k) à Barcelone, en Catalogne, Espagne.

2. Les dates

Les propositions concernant la date éventuelle de cette Rencontre intergalactique, qui ont été envoyées jusqu’ici au site de la Zizième Internazionale, sont les suivantes :

a) été 2006 ;

b) automne 2006 ;

c) décembre 2006 ;

d) janvier 2007.

3. Les thèmes à traiter

La liste des thèmes proposés au débat dans le cadre de la prochaine Rencontre intergalactique est longue. Nous avons reçu des propositions de nombreux endroits du globe et nous avons choisi de les regrouper et de les résumer de la manière suivante :

1. Stratégies de lutte contre les multinationales qui pillent l’environnement dans les pays pauvres.

2. Les jeunes et leurs problèmes.

3. Qu’est-ce que la solidarité internationale et que pourrait-elle être ?

4. Les expériences de luttes victorieuses dans chaque pays, de sorte qu’à la fin de la rencontre tout le monde rentre chez soi ou dans son pays avec un répertoire d’actions possibles qui ont bien marché ailleurs.

5. Débattre de la nécessité de construire un espace commun qui ne soit pas un référent électoral de plus mais qui vise à une stratégie d’accumulation d’une force sociale consciente qui puisse être un outil de ceux d’en bas.

6. Réflexion autour de la Sixième Déclaration de la forêt Lacandone et sur la possibilité d’y contribuer par des apporter.

7. Politiques énergétiques et néolibéralisme (luttes liées au pétrole, au gaz, à l’électricité, notamment contre leur privatisation).

8. Eau et néolibéralisme (les luttes liées à l’accès à l’eau potable, notamment contre sa privatisation).

9. Fermeture des entreprises non rentables (appropriations d’usine qui ont été fermées par leurs propriétaires "parce qu’elles n’étaient plus rentables" et création de coopératives de production).

10. Dimension du genre et orientation sexuelle (luttes liées à l’égalité des genres, aux droits humains des femmes, des gays et des lesbiennes, travail sexuel).

11. Protection de la nature et de l’environnement (luttes contre la pollution des cours d’eau, contre l’exploitation forestière des grands consortiums, contre l’arme à double tranchant que constitue le "développement durable", contre l’appropriation de la "biodiversité" par les multinationales).

12. Modèles d’organisations et démocratie de base.

13. Démocratisation du savoir et de l’information (luttes contre le pouvoir des grands groupes médiatiques, pour une circulation horizontale de l’information, pour la création de médias alternatifs, d’universités populaires, etc.).

14. Luttes contre la répression policière ou militaire. Débat sur le "sécuritaire" comme concept répressif... Quelle sorte de sécurité voulons-nous ?

15. Actions directes globales autonomes et circuits de coopération globale autonome.

16. La lutte contre la globalisation capitaliste.

17. Comment nous soutenir à travers les frontières internationales.

18. Actions visant à l’amélioration des communautés par un développement durable.

19. Création de réseaux ouverts antisystème.

20. Les traités de libre-échange et l’uniformisation de l’Amérique latine.

III. PROPOSITIONS PORTANT SUR L’ORGANISATION AVANT L’INTERGALACTIQUE

a) Que l’on réalise plus d’une Rencontre intergalactique ;

b) Que la Rencontre intergalactique soit un ensemble de rencontres dans le monde entier ;

c) Que soit réalisées plusieurs rencontres préalables par pays et par continent ;

d) Que soit ouvert un chat sur Internet pour dialoguer et des cyber-tables rondes pour ceux et celles qui ne pourront pas participer à cette rencontre ;

e) Que la Rencontre intergalactique porte le nom de la commandante Ramona.

IV. CONCERNANT LA PARTICIPATION À LA RENCONTRE INTERGALACTIQUE

a) Que l’on trouve moyen de favoriser la participation de ceux d’en bas ;

b) Que l’on constitue des réseaux de soutien financier pour que puissent participer les mouvements d’en bas (principalement d’Amérique, d’Asie et d’Afrique) ;

c) Que l’on appelle à y participer les partis politiques d’Amérique latine qui veulent le socialisme ;

d) Que priorité soit donnée à la participation des peuples indiens ;

e) Que l’on tienne compte des mouvements et des réseaux de jeunes.

V. PROPOSITIONS PAR PAYS OU CONTINENT

1. Réaliser plusieurs rencontres européennes pendant l’été 2006.

2. Échange d’expériences de femmes boliviennes avec des compañeras de l’EZLN.

3. Organiser des réunions par commissions pour préparer des propositions par régions au sein du continent américain.

4. Réaliser une rencontre au Costa Rica, pour discuter d’un programme "en bas et à gauche".

5. Proposition de réunions à Chicago, États-Unis.

6. Proposition de créer une liste de courrier électronique de Chiliens adhérents à la Zizième qui soient prêts à participer à la diffusion de la Sixième Déclaration de la forêt Lacandone.

VI. DES ACTIVITÉS ET RÉUNIONS PRÉPARATOIRES À L’INTERGALACTIQUE

Bien que le communiqué de l’EZLN concernant l’Intergalactique n’ait été émis qu’en novembre 2005, les activités internationales ont commencé dès juillet de la même année, quelques jours seulement après la publication de la Sixième Déclaration de la forêt Lacandone.

De juillet 2005 à juillet 2006, 19 activités préparatoires de la Rencontre Intergalactique ont été signalées dans 16 villes de 9 pays différents à travers le monde. De ces 9 pays, 6 se trouvent sur le continent américain et 3 en Europe.

Des rencontres ont eu lieu à Barcelone, en Espagne (juillet 2005) ; à Bisegna, en Italie (septembre 2005) ; à Buenos Aires, en Argentine (décembre 2005) ; en Allemagne (janvier 2006) ; à Buenos Aires et à Paraná, en Argentine, à Barcelone et à Madrid, en Espagne, et à Vancouver, au Canada (février 2006) ; à San Salvador, au Salvador (février-mars 2006)  ; à Chicago et à Los Angeles, aux États-Unis, et à Cosenza, en Italie (mars 2006)  ; à Paraná et à Rosario, en Argentine (avril 2006) ; à la Garriga, en Espagne (mai 2006) ; à Brasilia, au Brésil, et à Montevideo, en Uruguay (juin 2006).

On pourra consulter les rapports concernant chacune de ces activités sur le site de la Zizième Internazionale.

IMPORTANT : Nous avons certainement commis des oublis, sur cette liste comme sur les précédentes. Nous vous prions de bien vouloir nous en excuser et nous vous invitons à nous envoyer les informations concernant les rencontres, les propositions et les adhésions qui ne seraient pas rapportées ici.

Compañeros et compañeras,

Voilà le rapport que nous avons à présenter sur la consultation que nous avons effectuée tout au long des douze derniers mois. À travers le site Internet de la Zezta Internazional et des listes d’adhérents, la Commission intergalactique de l’EZLN continuera d’informer des propositions reçues, jusqu’à ce qu’il se dégage une idée de ce que nous voulons et de comment nous allons le faire.

Continuons le travail, compañeras et compañeros ! Que votre parole soit écoutée, et ne ratez pas la prochaine Rencontre intergalactique !

Pour finir, frères et sœurs, nous tenons à vous dire que nous sommes au courant de toutes les actions organisées au niveau international pour obtenir la libération de nos frères et sœurs d’Atenco. Vous avez effectué pas moins de 209 mobilisations dans 77 villes de 30 pays différents. Toutes ces actions ont été excellentes, mais bien entendu nous vous disons qu’il faut continuer à se mobiliser parce que nos compañeras et nos compañeros sont encore injustement emprisonnés, tandis que les coupables de cette répression sont en liberté.

Il n’y a pas que cette injustice-là. Nous savons de bien d’autres injustices commises dans le monde entier, comme celle qu’ont subie nos compañeras et compañeros de la Ferme Centrale Sud de Los Angeles, en Californie, qui ont été expulsés des terres où ils vivaient et travaillaient en collectivité. Nous devons soutenir ces frères et sœurs pour qu’ils puissent poursuivre leur lutte, pour qu’ils ne se rendent pas.

Il y a aussi l’emprisonnement injuste de nos frères et sœurs mapuche, au Chili. Il faut leur faire savoir que nous les gardons présents à l’esprit et dans nos cœurs, que nous connaissons le mauvais gouvernement de ce pays, qui ne pense pas au peuple d’en bas mais uniquement à ceux d’en haut, selon son habitude.

Nous, nous devons tous et toutes nous habituer à lutter et nous devons nous habituer à nous organiser plus et mieux. Nous devons nous habituer à voir ceux d’en bas et il faut se battre pour une véritable LIBERTÉ, une véritable DÉMOCRATIE et une véritable JUSTICE.

L’heure est venue, c’est maintenant.

En avant compañeras et compañeros !

Des montagnes de la forêt Lacandone,
lieutenant-colonel insurgé Moisés,
Commission intergalactique de l’EZLN.

Traduit par Ángel Caído.