Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte

Accueil > Résistances > Des tueurs d’Ulises Ruiz tirent contre les barricades de l’APPO, assassinent (...)

Appel urgent à la mobilisation en soutien à l’APPO

Des tueurs d’Ulises Ruiz tirent contre les barricades de l’APPO, assassinent plusieurs compañeros et laissent une vingtaine de blessés.

samedi 28 octobre 2006

Appel urgent à la mobilisation en soutien à l’APPO
Des tueurs d’Ulises Ruiz tirent contre les barricades de l’APPO, assassinent plusieurs compañeros et laissent une vingtaine de blessés.

Aujourd’hui, 27 octobre, des tueurs de l’assassin Ulises Ruiz, ont tiré sur les barricades de l’APPO dans l’avenue de Ferrocarriles, de Santa Lucía del Camino et dans l’agence municipale de Coyotepec, dans la banlieue d’Oaxaca. Au cours d’un de ces affrontements, ils assassinèrent Bradley Will, journaliste membre d’Indymedia, citoyen des États-Unis et blessèrent plus de 6 compañeros. L’APPO informe également, à travers Radio Universidad, de la mort d’un autre enseignant et de près de 20 blessés par balle ou arme blanche.

Ces lâches agressions armées contre le peuple d’Oaxaca ne laissent aucun doute que l’assassin Ulises Ruiz doit immédiatement abandonner son poste, il n’y a pas d’autre solution ni de discours qui vaille.

La Commission Sexta de l’Armée zapatiste de libération nationale lance un appel à tous les adhérents et les sympathisants de l’Autre Campagne et de la Zezta Internationale pour qu’ils se manifestent par tous les moyens et sous toutes les formes, partout où ils se trouvent, afin d’exiger le renvoi immédiat de l’assassin Ulises Ruiz, son châtiment et celui de ses complices et en soutien de l’APPO.

 

On peut voir sur la photo le policier municipal Juan Carlos Soriano (en tee-shirt rouge et mitraillette en main, à gauche sur la photo), Manuel Aguilar, chef du personnel de la municipalité de Santa Lucía del Camino (au centre), Abel Santiago Zárate, régisseur de la sécurité publique et militant du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) (à droite), et Pedro Carmona, un ancien paramilitaire.

Source originale : http://enlacezapatista.ezln.org.mx/la-otra-campana/528/

Traduction : http://www.narconews.com/Issue43/article_fr2226.html