Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > Communiqués et déclarations de l’EZLN > Fin de la Première Rencontre entre les peuples zapatistes et les peuples du (...)

Fin de la Première Rencontre entre les peuples zapatistes et les peuples du monde

Commission intergalactique

samedi 6 janvier 2007

PREMIÈRE RENCONTRE DES PEUPLES ZAPATISTES ET DES PEUPLES DU MONDE.

Clôture et groupe de discussion préparatoire concernant la Rencontre intergalactique

Le 2 janvier 2007.

À 14 h 45 aujourd’hui, heure du Sud-Est, le commandant Tacho du Comité clandestin révolutionnaire indigène (CCRI) déclarait formellement close la Première Rencontre des peuples zapatistes et des peuples du monde, au cours d’une brève mais émouvante cérémonie à laquelle ont participé les plus de 200 autorités autonomes appartenant aux cinq conseils de bon gouvernement et aux communes autonomes rebelles zapatistes, ainsi que plusieurs membres du CCRI et le lieutenant-colonel insurgé Moisés, de la Commission intergalactique de l’EZLN.

"Nous autres, tous et toutes les zapatistes, nous avons encore tant de questions à vous formuler, à poser, pour écouter votre parole. Mais nous nous sommes dit que les réponses à ces questions se situent sur le terrain de l’action. Là où nous résistons dans nos tranchées, là où se situe la raison, transformons l’apathie en une autre éducation", déclara Beto au nom des conseils de bon gouvernement, des communes autonomes et des peuples zapatistes.

Après quatre jours de travaux au cours desquels les zapatistes ont exposé pour la première fois tous ensemble la construction de leur autonomie dans le domaine de l’éducation, de la santé, de la dimension de genre, du commerce, de la communication, de l’art, de la culture et de la terre, Beto a remercié toutes les personnes présentes de leur participation à cette rencontre : "Nous sommes un miroir pour observer et nous regarder. Merci, frères. Merci, sœurs. Merci peuples, collectifs et organisations."

Le matin, les hommes et les femmes venus de 47 pays du monde ont participé au groupe de discussion préparatoire de la prochaine Rencontre intergalactique. On a évoqué plusieurs lieux possibles, nommé une série de thèmes à traiter et émis différentes propositions concernant son organisation.

Voici les paroles du lieutenant-colonel insurgé Moisés, de la Commission intergalactique de l’EZLN, s’adressant au groupe de discussion préparatoire de la Rencontre intergalactique :

"Nous allons ouvrir cette session plénière en profitant de cette Rencontre des peuples zapatistes et des peuples du monde pour connaître vos idées en ce qui concerne la Rencontre intergalactique appelée dans la Sixième Déclaration de la forêt Lacandone, afin de lutter ensemble contre le capitalisme et le néolibéralisme.

"Nous sommes réunis pour rassembler les idées que vous avez apportées pour lutter ensemble contre le capitalisme et le néolibéralisme. Dans la Zezta internationale, l’EZLN a clairement dit que ce n’est pas elle qui allait dire comment on va faire et ce qu’on va faire pour lutter. Nous pensons que cela doit venir de tous et de toutes.

"Nous profiterons des dernières heures qui nous restent de cette rencontre qu’ont préparée les peuples zapatistes pour aborder le travail de préparation de l’Intergalactique.

"Cette rencontre à laquelle nous participons aujourd’hui n’est pas encore la Rencontre intergalactique, il faut encore rassembler des idées et penser. Nous devons d’abord proposer quelque chose, ensuite retourner chez nous pour savoir ce qu’en pensent les autres, en discuter dans nos milieux respectifs, enrichir la proposition et la renvoyer à la Rencontre.

"Nous ne partirons pas d’ici avec tout décidé sur ce que sera l’Intergalactique, il faut continuer à poser des questions. Il y a beaucoup d’idées, compañeros et compañeras, et nous allons voir ensemble laquelle nous semble la meilleure. Mais nous n’allons pas prendre des accords ici, nous allons seulement rapporter dans nos pays respectifs des idées qui devront être discutées là-bas.

"Nous avons besoin d’unir notre pensée et nos idées. Nous sommes tous d’accord sur le fait que nous devons nous affranchir du néolibéralisme mais encore faut-il savoir ce que nous allons faire pour y arriver. De toutes nos têtes sortira la façon dont nous allons lutter.

"L’idée est donc que dans cette réunion nous présentions nos différentes propositions.

"Compañeros et compañeras,

"Un total de 2 085 personnes venues de 47 pays du monde ont participé à cette Première Rencontre des peuples zapatistes et des peuples du monde.

"À part cela, il y a aussi la presse alternative, qui a accompli un très gros travail à notre avis. Nous reconnaissons ce travail fourni par vous tous.

"Avant d’écouter vos idées et votre pensée en ce qui concerne l’Intergalactique, je vais vous faire passer la liste des propositions qu’ont envoyées de nombreux compañeros et de nombreuses compañeras sur le site de la Zezta internationale, tout au long de l’année écoulée."

PROPOSITIONS CONCERNANT LES THÈMES À TRAITER LORS DE LA PROCHAINE RENCONTRE INTERGALACTIQUE :

Quelle sorte de système et de société voulons-nous ?

Éducation, art, musique, fêtes, un travail collectif qui ne laisse pas les personnes du monde sans voix au chapitre.

Les drogues et la façon dont le système s’en sert...

Organisation à la campagne. Les prix des produits sur le marché. L’absence d’un marché juste. Projets de développement rural durable avec l’agriculture biodynamique.

Stratégies de lutte contre les industries multinationales qui pillent l’environnement des pays pauvres.

La lutte contre la mondialisation capitaliste et la lutte pour la mondialisation de l’humain.

L’expérience zapatiste comme exemple d’autonomie.

Actions dans les universités pour contrecarrer le néolibéralisme.

Formation politique dans les communautés qui luttent contre l’impérialisme et le néolibéralisme.

Développement de stratégies d’accumulation de force sociale consciente.

Approfondir les concepts d’horizontalité, d’autonomie et de diversité.

Prisonniers indigènes.

Discussion politique sur le capitalisme dans sa phase néolibérale.

Que signifie vouloir être de gauche ?

Les jeunes et leurs problèmes.

Qu’est la solidarité internationale et que pourrait-elle être ?

Les expériences victorieuses de luttes dans chaque pays, pour qu’à la fin de la rencontre tout le monde rentre chez soi ou dans son pays avec un répertoire d’actions possibles qui ont marché ailleurs.

Débattre la nécessité de construire un espace de coordination qui ne soit pas une plate-forme électorale de plus mais permette de développer une stratégie d’accumulation de force sociale consciente, qui soit une outil de ceux d’en bas.

Réflexion sur la Sixième Déclaration de la forêt Lacandone et possibilité d’y apporter quelque chose.

Politiques énergétiques et néolibéralisme (luttes liées au pétrole, au gaz, à l’électricité, par exemple contre leur privatisation).

Eau et néolibéralisme (luttes liées à l’accès à l’eau potable, par exemple contre leur privatisation).

Fermeture d’entreprises non rentables (occupation et reprise d’entreprises fermées par leur patron "parce qu’elles n’étaient pas rentables", et création de coopératives de production).

Genre et orientation sexuelle (luttes liées à l’égalité dans la dimension du genre, les droits humains des femmes, des gays et des lesbiennes, le travail sexuel).

Protection de la nature et de l’environnement (luttes contre la pollution des rivières, la coupe des arbres par les grandes compagnies forestières, luttes contre le double tranchant dudit "développement durable", l’appropriation de la "biodiversité" par les multinationales).

Modèles d’organisation et démocratie de base.

Démocratisation du savoir et de l’information (luttes contre le pouvoir des trusts médiatiques, pour la circulation horizontale de l’information, création de médias alternatifs, d’universités populaires, etc.)

Luttes contre la répression policière ou militaire. Débat sur la "sécurité" comme concept répressif... Quel sorte de sécurité voulons-nous ?

Actions directes globales autonomes et circuits de coopération globaux autonomes.

La lutte contre la mondialisation capitaliste.

Comment nous soutenir mutuellement par-delà les frontières internationales.

Actions pour améliorer la vie des communautés avec un développement durable.

Création de réseau ouverts contre le système.

Les accords de libre-échange et l’unification de l’Amérique latine.

La lutte pour le contrôle des marchés financiers.

Migrations.

Sur l’écheveau relationnel de la culture matriarcale/patriarcale.

Créer des espaces alternatifs de participation et de formation pour les enfants et les adolescents.

PROPOSITIONS SUR L’ORGANISATION PRÉALABLE À LA RENCONTRE INTERGALACTIQUE :

Que l’on réalise plus d’une Rencontre intergalactique

Que la Rencontre intergalactique soit un ensemble de rencontres dans le monde entier

Que l’on réalise plusieurs rencontres préliminaires par pays et par continent

Que l’on crée un chat sur Internet pour dialoguer, et des cybergroupes avec des modérateurs pour ceux qui ne pourraient pas participer à la rencontre.

Que la rencontre porte le nom de la Commandante Ramona

Créer un chat sur Internet avant l’Intergalactique pour financer de manière solidaire le voyage de ceux qui ont besoin d’unir leurs forces.

SUR LES PARTICIPANT(E)S À LA RENCONTRE INTERGALACTIQUE :

Que l’on encourage la participation de ceux d’en bas

Former des réseaux de soutien financier pour que puissent participer des personnes des mouvements d’en bas qui n’en ont pas les moyens (principalement d’Afrique, d’Amérique et d’Asie).

Que l’on invite à participer les partis politiques d’Amérique latine qui revendiquent le socialisme.

Que priorité soit donnée à la participation des peuples indiens.

Que l’on tienne compte des mouvements et des réseaux de jeunes.

PROPOSITIONS PAR PAYS OU CONTINENT :

Réaliser plusieurs rencontres européennes dans le courant de l’été 2006.

Echanges d’expériences de femmes de Bolivie avec des compañeras de l’EZLN.

Organiser des réunions en commissions pour préparer des propositions par régions sur le continent américain.

Réaliser une rencontre au Costa Rica, pour discuter d’une théorie "en bas et à gauche".

Proposition de réunions à Chicago.

Proposition de créer une liste de courrier de Chiliens ayant adhéré à la Zezta et qui voudraient participer à la diffusion et à la discussion de la Sixième Déclaration de la forêt Lacandone.

ACTIVITÉS PRÉPARATOIRES À LA RENCONTRE INTERGALACTIQUE :

En plus de la Consultation cybernétique, 19 activités préparatoires à la Rencontre intergalactique, dans 16 villes de 9 pays du monde.

Les villes et les dates de ces rencontres sont :

Montevideo, Uruguay (juin 2006) Brasilia, Brésil (juin 2006) La Garriga, Catalogne (mai 2006) Rosario, Argentine (avril 2006) Paraná, Argentine (avril 2006) Chicago, Illinois, USA (mars 2006) Cosenza, Italie (mars 2006) Oxnard, USA (mars 2006) Hommage à la Commandante Ramona, New York. Los Ángeles, USA (mars 2006) San Salvador, El Salvador (février-mars 2006) Paraná, Argentine (février 2006) Vancouver, Canada (février 2006) Barcelone, Catalogne (février 2006) Buenos Aires, Argentine (février 2006) Madrid, Espagne (février 2006) Soirée débat au bar D’Antigua, New York Journées du 18 et 19 février à Barcelone Allemagne (janvier 2006) Buenos Aires, Argentine (décembre 2005) Bisegna, Italie (septembre 2005) Barcelone, Catalogne (juillet 2005)

Traduit par Ángel Caído.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0