Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > Communiqués et déclarations de l’EZLN > Campagne mondiale pour la défense des terres et des territoires indigènes et (...)

Campagne mondiale pour la défense des terres et des territoires indigènes et paysans, autonomes, du Chiapas, du Mexique et du monde

Commission Sexta

mardi 27 mars 2007

CAMPAGNE MONDIALE POUR LA DÉFENSE DES TERRES ET DES TERRITOIRES INDIGÈNES ET PAYSANS, AUTONOMES,
DU CHIAPAS, DU MEXIQUE ET DU MONDE

Frères et sœurs du Mexique et du monde,

Ici au Chiapas, une nouvelle offensive contre les communautés indigènes zapatistes a été lancée par des groupes paramilitaires liés au PRI et au PRD, avec le soutien du gouvernement chiapanèque (PRD) et du gouvernement fédéral (PAN), de leurs institutions agraires et d’anciens grands propriétaires terriens qui avaient dérobé les terres à nos peuples, ainsi que des forces armées et des forces de police, tous unis au sein d’une évidente conspiration pour déposséder les communautés zapatistes des terres et des territoires pour lesquels elles se sont battues, elles ont versé leur sang et donné leur vie en 1994.

Ici au Chiapas, grâce aux milliers de compañeras et de compañeros miliciens et membres des bases d’appui zapatistes, nous avons effectué une véritable réforme et révolution agraire sur les bases de notre loi révolutionnaire agraire de 1993. Grâce à la reprise révolutionnaire de terres et de territoires, des milliers de familles zapatistes et non zapatistes peuvent survivre, qui avant 1994 avaient été spoliées de leurs terres, de leur vie et de leur autonomie. Aujourd’hui, ces peuples et ces familles ont une terre pour la travailler, une terre pour y construire leur communauté, une terre pour construire un avenir meilleur. Pour les peuples indigènes, paysans et ruraux, terre et territoire représentent plus qu’une simple source de travail et d’aliments, ils sont aussi culture, communauté, histoire, ancêtres, rêves, avenir, vie et mère.

Mais aujourd’hui, ici au Chiapas, et comme dans beaucoup d’autres endroits au Mexique et dans le monde, le pouvoir et le néolibéralisme ont entrepris une véritable contre-réforme agraire et une contre-révolution agraire. Comme dans l’ensemble du Mexique et dans de nombreux pays où des réformes agraires ont été effectuées - que ce soit par le haut, par des gouvernements révolutionnaires, ou par le bas, par des mouvements sociaux ou là où des peuples défendent leurs territoires contre la privatisation -, on tente de déposséder les communautés des terres et des territoires qu’elles ont repris, en mobilisant l’armée ou les paramilitaires, en faisant jouer des lois autorisant la privatisation, en recourant aux autorités agraires, aux partis politiques, à de faux discours conservationnistes ou environnementalistes, à la biopiraterie et à la pollution par les OGM, et ainsi de suite, tout étant bon pour transformer en marchandise la terre, les territoires, la biodiversité et la vie elle-même.

Ici au Chiapas, comme dans le monde entier, partout où des indigènes, des paysans et des paysannes, des pêcheuses et des pêcheurs traditionnels et autres peuples ruraux défendent leur droit à la terre et au territoire et où des peuples sans terre luttent pour la terre et pour le territoire, tous ont à affronter une attaque du pouvoir.

Partout dans le monde, c’est la même histoire. Notre lutte est votre lutte.

Réunis ici, à San Cristóbal de Las Casas, en ce 25 mars 2007, nous, Commission Sexta de l’EZLN, adhérents locaux, mexicains ou d’autres pays à L’Autre Campagne et organisations sœurs mexicaines et d’autres pays, nous appelons et nous convions toutes les organisations et les personnes du Mexique et du monde à engager une « Campagne mondiale pour la défense des terres et des territoires indigènes et paysans, autonomes, au Chiapas, au Mexique et dans le monde ».

Nous appelons à une campagne mondiale de soutien mutuel des peuples ruraux et d’autres peuples qui sont d’accord pour défendre nos droits et nos luttes pour le droit à la vie et à la dignité ; nous appelons à unir nos forces à d’autres, et par exemple de relier la Campagne globale pour la réforme agraire de Vía Campesina à la Campagne mondiale pour la défense des terres et des territoires indigènes et paysans, autonomes, au Chiapas, au Mexique et dans le monde.

Frères et sœurs,

Nous vous invitons à obtenir des adhésions locales, nationales et internationales et de faire que l’on s’engage à effectuer des actions conjointes de solidarité mutuelle.

La lutte pour la défense de la terre et du territoire est la lutte pour la vie et pour la dignité.

Detrás de nosotros, estamos ustedes.
Dans ce nous que vous êtes, il y a ce vous que nous sommes.

Traduit par Ángel Caído
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0