Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > médias libres mexicains > Menaces contre la radio libre Ké Huelga

Mexico DF

Menaces contre la radio libre Ké Huelga

lundi 17 septembre 2007

ALERTE ROUGE

La Radio Ké Huelga dénonce des menaces

La Radio Ké Huelga ("Quelle grève !"), 102.9 sur la FM à Mexico DF, est née en 1999 pendant les premières semaines de la grève étudiante du Conseil général de grève de l’UNAM (Université nationale autonome du Mexique) qui a défendu la gratuité de l’éducation. Depuis lors, la radio s’est maintenue en tant que projet de communication alternative, qui cherche à propager la voix et la lutte des différents mouvements sociaux, et à proposer une autre façon d’utiliser les médias, sans le formatage commercial qui fait répéter à tous la même idée de la consommation ; nous, nous expérimentons des formes différentes de communication.

Des expériences récentes ont démontré l’importance des médias comme outil pour fortifier les résistances sociales. À cause de cela, la Ké Huelga s’est vue menacée à différentes occasions : nous avons reçu des menaces contre des membres de la radio, des courriers électroniques d’intimidation et des interférences à notre signal au cours des quatre derniers mois. Ces agressions sont montées d’un ton le 6 septembre 2007, prenant la forme d’une menace d’expulsion par le gouvernement fédéral [1] ; on parle d’usage de la force pour démanteler la radio et on dit que des mandats d’arrêt ont été lancés contre des membres du projet.

Il ne s’agit pas là d’un cas isolé, puisqu’au cours des dernières semaines s’est renforcée l’attaque contre les organisations étudiantes dans l’UNAM, qui ont été harcelées par des groupes d’hommes de main et par la police en civil. Il y a eu, par exemple, les menaces contre les compañer@s de Regeneración Radio, du collège de sciences et humanités (CCH) César Vallejo, et les attaques d’hommes de main dans d’autres CCH. Tout cela sans parler de l’évidente opération policière dans toute l’UNAM.

Nous informons les organisations sociales et celles des peuples, les travailleurs en lutte, le secteur étudiant, l’Autre Campagne, les médias libres, que notre transmission FM sera suspendue quelques jours, le temps de remédier à certaines faiblesses de notre matériel.

Nous vous appelons à condamner et dénoncer de toutes parts les agressions contre Radio Ké Huelga et à nous joindre au moyen des émissions en direct et du courrier électronique kehuelga(a)kehuelga.org, afin de nous organiser et de combattre ainsi collectivement la répression qui veut réduire le pays au silence.

Ké Huelga Radio
Radio libre et sociale
Radio contre le pouvoir
102.9 FM

Traduit par el Viejo.

Notes

[1] En principe, l’autonomie universitaire en vigueur dans toute l’Amérique de langue espagnole interdit formellement à la police toute intervention dans les enceintes universitaires (NdT).

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0