Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > Déclarations et fonctionnement des Conseils de bon gouvernement > Agressions contre deux centres autonomes de formation à la santé et à (...)

Déclaration du CBG "El Camino del Futuro"

Agressions contre deux centres autonomes de formation à la santé et à l’éducation construits avec l’aide de la solidarité internationale

Conseil de bon gouvernement de La Garrucha

lundi 25 février 2008

Caracol "Resistencia hacia un Nuevo Amanecer"
Conseil de bon gouvernement "El Camino del Futuro".

Chiapas, Mexique. Le 30 janvier 2008.

Aux compañeros et compañeras de la Zezta Internacional,
Aux compañeros et compañeras de l’Autre Campagne du Mexique et de l’Autre Côté,
Aux compañeros et compañeras des médias alternatifs,
Aux frères et aux sœurs du Mexique et du monde ainsi qu’aux défenseurs des droits humains fondamentaux effectuant leur travail avec conséquences,

NOUS DÉNONÇONS PUBLIQUEMENT

1.- Les habitants du chef-lieu de la Commune autonome Ricardo Flores Magón subissent de nouvelles agressions de la part des organisations Opas, Opddic et Aric "Unión de Uniones", qui veulent stopper et anéantir la construction de l’autonomie entreprise par la lutte zapatiste et qui s’en prennent à cette commune parce qu’elle héberge un centre de formation de promoteurs de santé ainsi qu’un centre de formation de promoteurs d’éducation.

2.- Le 29 janvier 2008, à midi, des agents de la Commission fédérale d’électricité de Benemérito de las Américas sont venus couper l’électricité à nos compañeros zapatistes bases de soutien.

3.- Il est on ne peut plus clair qu’ils obéissaient aux instructions du mauvais gouvernement, qu’il s’agisse des autorités municipales officielles de Benemérito de las Américas ou du mauvais gouverneur Juan Sabines, et que c’est en suivant les ordres de Felipe Calderón qu’ils sont venus accompagnés de 72 membres des organisations mentionnées.

4.- Les personnes qui ont organisé cette agression sont :

Agent auxiliaire municipal, Manuela López Guzmán
Suppléant, Víctor Ruiz Juárez
Commissaire de l’ejido, Juan Gómez López
Conseil de surveillance, Francisco Ballinas Cruz
Chargé du réseau électrique, Miguel Gómez Santiz

ainsi que :

Esteban Encino Santiz
Juan Cruz Pérez
Antonio Ruiz Vásquez
Fernando Cruz Ruiz
Juan Ruiz González
Manuel Cruz Ruiz
Fernando Ruiz González
Santiago Cruz Ruiz
Juan López Gutiérrez
Fernando López Núñez
Miguel López Álvaro
Manuel Ballinas Núñez
Fernando López Cruz
Manuel Chelín Ruiz
Juan Ruiz Juárez
Manuel López Hernández
Carlos Chelín Ruiz
Abel Ruiz Juárez

5.- Ils sont responsables du vol de câbles électriques d’alimentation, à savoir 20 dispositifs représentant un total de 800 mètres de câble.

6.- Précisons que nous n’avons aucun problème avec les membres de l’ejido La Culebra, le terrain de 100 × 50 mètres sur lequel leur clinique est construite ayant notamment été cédé par nos compañeros bases de soutien zapatistes. Il en est de même en ce qui concerne le terrain d’un hectare abritant le Centre de formation de l’enseignement autonome, lui aussi généreusement cédé par les mêmes compañeros bases de soutien zapatistes. Nous, les zapatistes, c’est ainsi que nous faisons les choses, nous travaillons de manière collective ou communautaire ; c’est pourquoi ces deux centres de formation sont propriété communautaire de la Commune autonome rebelle zapatiste Ricardo Flores Magón.

7.- Le véhicule à bord duquel sont venus les agents de la Commission fédérale d’électricité de Benemérito de las Américas est de couleur blanche, à trois places, immatriculé CZ-44-357.

8.- Auparavant, ces personnes étaient déjà venues provoquer ; débarquant ivres dans les centres de formation des organisations mentionnées, ils avaient voulu frapper les assistants des autorités autonomes.

9.- À l’instigation de cette agression du 28 janvier, on retrouve les trois niveaux du mauvais gouvernement.

Nous, les zapatistes, nous ne recevons absolument rien de ces trois niveaux de mauvais gouvernement, aussi n’allons-nous rien leur payer ni rien leur donner dans le cadre d’agissements injustes. Nous allons simplement poursuivre notre résistance, aux côtés de nos peuples autonomes.

S A L U T A T I O N S

Les autorités du Conseil de bon gouvernement
Marín Jímenez Pérez
Rebeca Lorenzo Cruz
Pablo Hernández López
Freddy Gómez Sánchez

Traduit par Ángel Caído.
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0