Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > Résistances > Déclaration de la rencontre de Dos Arroyos des peuples du Guerrero et de (...)

Pour faire face aux projets de centrale hydroélectrique de La Parota et de Paso de la Reina

Déclaration de la rencontre de Dos Arroyos des peuples du Guerrero et de l’Oaxaca

mardi 30 septembre 2008

Déclaration de la rencontre de Dos Arroyos des peuples du Guerrero et de l’Oaxaca

Pour faire face aux projets de centrale hydroélectrique de La Parota et de Paso de la Reina

Nous, peuples et communautés habitant les territoires de la Costa Chica, de La Parota à Tututepec Oaxaca, nous sommes mixtèques, chatinos, nahuas, amuzgos, afro-américains. Nous avons enduré des années de souffrance, de pauvreté et d’exploitation. Les mauvais gouvernants nous ont imposé une nouvelle colonisation : barrages, mines, routes, privatisation de l’eau, de la terre et du maïs sacré.

Partout nous avons cherché la signification du mot "développement". Nous ne l’avons pas trouvée. Partout nous n’avons trouvé que pauvreté. Nous sommes les légitimes propriétaires de ces terres et territoires. Nous possédons de grandes richesses, mais pas de cette sorte de richesses que l’on dépose dans une banque ou qui cotisent à la Bourse des valeurs. Nous sommes les gardiens de l’eau, des plantes, des animaux, des territoires. Nous sommes les descendants de grandes cultures ; la fête, les langues font partie intégrante de notre identité. Nous résistons en nous organisant à notre manière, à travers nos propres façons de participer, de nous consulter et d’aboutir à des accords au profit du bien commun... D’aucuns appellent cela la communalité, d’autres les us et coutumes ou encore la démocratie. Pour nous, cela signifie la possibilité de décider librement de notre propre destin. Nous avons droit à la terre et à l’eau. Nous avons droit à ce que nos fils et nos filles grandissent sainement, aient une bonne santé et le cœur léger.

Aujourd’hui, nos cœurs se réjouissent car nous parvenons à jumeler deux grandes luttes au sein d’une seule cause : la défense de l’eau, de la terre et du territoire. Cette alliance nous apportera de la force, nous allons pouvoir élaborer des actions et des projets communs. Le Conseil des ejidos et des communautés opposés au barrage de La Parota (CECOP) et le Conseil des peuples unis pour la défense du Río Verde, Oaxaca, inaugurent aujourd’hui cette alliance qui renforce l’organisation en vue de la défense de l’eau et du territoire.

Aujourd’hui, nous déclarons :

* L’unité des peuples et des communautés affectés par les barrages de La Parota et de Paso de la Reina.
* La solidarité humaine comme voie pour le changement.
* Le respect de la dignité des personnes, des peuples et des communautés n’a pas de prix.
* Notre refus total de tous ces mégaprojets, qui n’engendrent que mort et destruction de la nature.

Et nous exigeons :

* Que cessent les violations constantes de nos droits par la Commission fédérale d’électricité et par le gouvernement fédéral.
* Que cessent la manipulation des informations et l’assujettissement des programmes et travaux financés par les deniers publics à l’autorisation de la construction des barrages de La Parota et de Paso de la Reina.
* Que cessent les intimidations et les agressions à l’encontre des personnes et des communautés qui s’opposent à ces projets.

Communautés et peuples du Guerrero et de l’Oaxaca en résistance

¡Unidos venceremos !
Unis, nous vaincrons !

Ejido de Dos Arroyos, Guerrero, le 24 août 2008.

Traduit par Ángel Caído.
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0