Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > Agenda > Quinze ans de lutte pour l’autonomie

1994-2009

Quinze ans de lutte pour l’autonomie

Les 1er, 13 et 21 février

mardi 20 janvier 2009

1994-2009 :
QUINZE ANS DE LUTTE POUR L’AUTONOMIE

Cette année, cela fera quinze ans que l’EZLN s’est soulevée en armes pour exiger un toit, la terre, du travail, la santé, la nourriture, l’éducation, l’indépendance, la démocratie, la liberté, la justice, la culture, l’information et la paix. Les communautés zapatistes n’ont cessé de développer leur autonomie. Depuis, malgré la guerre de basse intensité, malgré les projets touristiques et le travail de division des communautés mené par les partis politiques et les gouvernements fédéral et de l’État du Chiapas, l’autonomie zapatiste est plus forte que jamais : des milliers d’écoles, de centres de santé, plusieurs cliniques où se pratiquent quelques opérations chirurgicales, des dizaines de coopératives agricoles ou artisanales existent. Il est plus que jamais nécessaire de les soutenir.

Dimanche 1er février :
Retour sur le Festival de la Digna Rabia et les quinze ans du soulèvement zapatiste.

Du 26 décembre au 5 janvier, les zapatistes ont organisé le Festival de la Digna Rabia où ont été discutés à la fois ce qui fait les quatre roues du capitalisme (exploitation, mépris, dépossession, répression) mais également d’autres chemins pour en finir avec le capitalisme. Plusieurs participant-e-s du cspcl étaient présent-e-s et reviendront au cours de cet après-midi sur le festival et les quinze ans du soulèvement zapatiste.

15 heures : ouverture des portes

15 h 30 : projections

La Terre sacrée (19 min.)
La terre est à ceux qui la travaillent (15 min.)

L’occasion de voir que la lutte pour la terre est à la fois constitutive de la lutte zapatiste mais également un support de leur autonomie.

16 h 30 : discussions avec les participant-e-s au Festival de la Digna Rabia.

17 h 30 : projection d’un court métrage sur le Festival de la Digna Rabia.

18 heures : projections

Décharge de déchets toxiques en territoire papago (17 min.)
Dans le port de San Blas (20 min.)

Un retour sur l’Autre Campagne dans le nord du Mexique.

au Centre international de culture populaire
21 ter, rue Voltaire
75011 Paris
métro Rue-des-Boulets

Restauration légère, boissons. Participation libre.


Vendredi 13 février
Repas de solidarité avec les communautés zapatistes

Un repas mexicain vous sera proposé à partir de 19 h 30

à La Rôtisserie
4, rue Sainte-Marthe
75010 Paris
métro Goncourt, Belleville ou Colonel-Fabien

Samedi 21 février
Journée de solidarité avec les centres de communication autonome zapatistes

Depuis près de onze ans maintenant, les communautés zapatistes se sont approprié les moyens de communication audiovisuelle. Jusqu’alors objets de documentaires vidéo, ils en deviennent les acteurs en apprenant la maîtrise des outils de communication (radio, vidéos, Internet). Aujourd’hui près de vingt-quatre films, diffusés internationalement, ont été réalisés par des paysans zapatistes. Outil indispensable pour transmettre leur parole, c’est aussi un moyen pour nous d’informer et de sensibiliser sur la situation là-bas. Aujourd’hui, ils rencontrent des problèmes de financement, cette journée est là pour les soutenir.

Programme :

17 heures : le projet de communication autonome zapatiste

Ateliers vidéo (17 min.)

Ce film, tourné à Morelia, retrace les tout premiers ateliers vidéo et l’utilité de la vidéo dans une situation de harcèlement des communautés de la part des militaires et des paramilitaires.

17 h 30 : projections sur le travail communautaire zapatiste

Le Potager de Zapata (19 min.)
Travaux collectifs en résistance (17 min.)

Ces films, réalisés par des paysans zapatistes, traitent de la manière dont ils travaillent en collectif.

18 heures : Discussion

18 h 30 : projection « L’autonomie zapatiste »

Éducation en résistance (21 min.)
Vers une nouvelle santé (42 min.)

L’éducation et la santé sont les lieux où l’on voit le plus clairement les réussites zapatistes. Alors que le premier nous montre que face à l’incurie gouvernementale, les zapatistes ont su prendre en main leur éducation pour qu’elle soit en adéquation avec leurs besoins, le second nous montre comment les zapatistes, en alliant médecines traditionnelle et moderne, luttent contre les maladies et améliorent la situation sanitaire dans les communautés.

19 h 30 : discussion

20 heures : repas de solidarité à prix libre

à la CNT
33, rue des Vignoles
75020 Paris
métro Buzenval ou Avron

Plus d’infos sur les vidéos zapatistes sur http://promediosfr.free.fr.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0