Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > Résistances > Communiqué du CSPCL au sujet de la visite de Fox à Paris

Communiqué du CSPCL au sujet de la visite de Fox à Paris

Interpellation publique de Vicente Fox sur la guerre au Chiapas et les intentions réelles de son gouvernement

dimanche 1er octobre 2000

Le 2 octobre 2000, à la Maison de l’Amérique latine, à Paris, alors que Vicente Fox inaugurait une exposition consacrée à Octavio Paz, au milieu d’une foule d’invités et malgré un fort déploiement policier, des pancartes demandant "Justice, démocratie et liberté" pour le Chiapas sont apparues devant les caméras et les appareils photo de la presse.

Pendant le discours de M. Fox, qui dut répondre à cette interpellation en proclamant son engagement pour la paix et la démilitarisation rapide du Chiapas, "Sept questions à M. Fox" furent diffusées parmi le public, malgré les tentatives du service de sécurité pour empêcher cette libre expression des doutes et de l’inquiétude de la société civile solidaire des communes zapatistes du Sud-Est mexicain. Vicente Fox reçut directement un de ces questionnaires bilingues (français-castillan).

Alors que la manifestation avait atteint son but - révéler l’incohérence et les contradictions des engagements de Vicente Fox et affirmer la présence et la continuité de la solidarité en France avec les peuples en lutte pour la justice, la démocratie et la liberté au Chiapas et au Mexique -, la police française emmenait deux de nos compagnons qu’elle a relâchés après un interrogatoires de trois heures.

Cette manifestation est restée jusqu’à son terme digne et pacifique ; le futur pouvoir mexicain est maintenant prévenu qu’il ne sera pas cru sur parole, que ses actes seront observés par la société civile en France autant que ceux de son prédécesseur.

Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte

Paris, France, Vieux Continent,

octobre 2000

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0