Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > Déclarations et fonctionnement des Conseils de bon gouvernement > Le Conseil de bon gouvernement d’Oventik dénonce les agressions de membres du (...)

Déclaration du CBG "Corazón Céntrico de los Zapatistas delante del Mundo"

Le Conseil de bon gouvernement d’Oventik dénonce les agressions de membres du PRD contre les bases de soutien de Sok’on, à Zinacantán

Conseil de bon gouvernement d’Oventik

mardi 14 avril 2009

Conseil de bon gouvernement
Corazón Céntrico de los Zapatistas delante del Mundo

Snail tzobombail yu’un lekil J’amteletik
Ta olol yo’on Zapatista stuk’il sat yelob sjunul balumil

Aux adhérentes et adhérents de l’Autre Campagne,
Aux adhérentes et adhérents de la Zezta internationale,
Au FrayBa,
Aux médias alternatifs,
Aux personnes, organisations sociales et civiles qui travaillent pour la libération du peuple,
Au peuple en lutte,

Le 14 avril 2009, Oventik, Chiapas, Mexique.

Sœurs et frères,

À travers ce communiqué, le Conseil de bon gouvernement d’Oventik, "Corazón Céntrico de Los Zapatistas Delante del Mundo" DÉNONCE les faits récents d’agression contre nos compañeros et compañeras bases de soutien zapatistes de la communauté de Sok’on, de la municipalité de Zinacantán commis par les membres du PRD de Nachij, qui sont financés par le président municipal Antonio Vázquez Conde et par le gouverneur Juan Sabines, qui sont du même parti, le PRD.

Premièrement. Le 12 avril 2009, vers 15 h 30, sont arrivées à la communauté de Sok’on 26 personnes de la communauté de Nachij affiliées au PRD à bord d’un camion-benne appartenant au conseil municipal de Zinacantán avec les plaques CY-94-500 de couleur blanche. Ces personnes venaient dirigées par les autorités de Nachij, Mariano Pérez Pérez agent auxiliaire municipal, José López Gómez suppléant d’agent municipal, Mariano Francisco Hernández Pérez, suppléant du juge rural, qui criaient : « Nous allons boire du sang ! Nous allons tuer ces putains de zapatistes ! » Ils avaient tous des pics et des bâtons dans les mains et ils les agitaient comme pour provoquer nos compañeros et compañeras zapatistes ; heureusement il ne s’est rien passé, mais c’est seulement parce que les zapatistes, nous ne tombons pas dans la provocation ni nous ne nous confronterons à nos frères indigènes même s’ils sont utilisés par le mauvais gouvernement sabiniste [de Juan Sabines, ndt] et bien que tout ait une limite.

Deuxièmement. Les membres du PRD sont passés par les patios de nos compañeros zapatistes et se sont ensuite dirigés vers la source qui se trouve dans les terres des compañeros zapatistes ; mais depuis 2002, les mêmes membres du PRD leur ont retiré l’accès à l’eau en entourant la source d’un grillage fermé avec un cadenas, ont cimentée la source et ont posé une canalisation ; depuis cette date, ils volent l’eau en l’emmenant à Nachij sans que les zapatistes puissent avoir accès à l’eau ; et maintenant, ce dimanche, ils sont venus provoquer et couper la canalisation qu’ils avaient eux-mêmes installée et en ce moment l’eau est seulement en train d’être gaspillée. Ceux de Nachij n’ont rien touché au grillage qu’ils ont mis en 2002 et déjà quand ils revenaient, ils regardaient partout avec peur et pensaient que nous allions répondre violemment. Nous ne savons pas quelle est leur intention en agissant ainsi, mais ce qui est clair pour nous c’est qu’ils provoquent nos compañeros zapatistes qui heureusement ne sont pas tombés dans la provocation ; mais nous pensons qu’ils vont peut-être accuser les bases de soutien zapatistes d’avoir fait ces dégâts ; nous avons déjà entendu des commentaires comme ça.

Troisièmement. Depuis 2002, nos bases de soutien zapatistes de Sok’on ont été harcelées par les membres du PRD ; cela n’arrive pas qu’à eux, mais aussi à toutes nos bases de soutien de la municipalité de Zinacantán. Le harcèlement est incité par la présidence municipale et permise par le gouverneur Juan Sabines. Comme Conseil de bon gouvernement nous avons demandé à nos bases de soutien d’avoir de la patience.

Ceci est notre parole pour le moment. Nous espérons qu’à bon entendeur, ce soit clair.

Cordialement,

Conseil de bon gouvernement
Corazón Céntrico de los Zapatistas delante del Mundo, Zone des Altos de Chiapas, Mexique.

Carlos Perez Díaz
Reinaldo Pérez
Remigio Sántiz
Marivel Pérez

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0