Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > Agenda > Repas de solidarité avec les luttes indiennes de Colombie et d’Argentine

Lundi 18 mai à partir de 19 h 30

Repas de solidarité avec les luttes indiennes de Colombie et d’Argentine

à La Rôtisserie - 4, rue Sainte-Marthe 75010 Paris - métro Goncourt, Belleville ou Colonel-Fabien

mercredi 29 avril 2009

Repas de solidarité avec les luttes indiennes de Colombie et d’Argentine
lundi 18 mai à partir de 19 h 30

Au menu (10 euros) :

    hoummous accompagné de salades variées
    chili avec ou sans viande
    fruits et gâteaux
à La Rôtisserie
4, rue Sainte-Marthe
75010 Paris
métro Goncourt, Belleville ou Colonel-Fabien

Ce repas servira à rembourser une partie du financement du voyage d’Alvaro Muñoz Anacona et de celui d’un projet de coopérative en territoire mapuche argentin.


Alvaro Muñoz Anacona, représentant du peuple Yanakona en Colombie, est venu présenter les orientations culturelles des communautés et leur projet d’organisation d’une rencontre internationale sur le thème de la préservation de l’eau en 2010.

Originaire de la région du Cauca en Colombie, Alvaro Muñoz Anacona est le représentant (gobernador mayor) des 31 communautés, soit 45 000 personnes, qui constituent le Cabildo Mayor des Yanakona. L’organisation existe seulement depuis 1992 car le processus de réappropriation culturelle de ce peuple est récent. Cependant, les Yanakona accompagnent le mouvement autochtone colombien depuis ses débuts (les années 1970) en participant aux actions de récupération de terres menées par le CRIC (Consejo Regional Indígena del Cauca), dont le Cabildo Mayor fait aujourd’hui partie.

Le Macizo colombien, où se rencontrent la majorité des communautés yanakona, est connu pour être une des réserves d’eau douce du pays. Alors qu’une loi prévoit une prochaine privatisation de l’administration de l’eau, les Yanakona se mobilisent autour d’une proposition environnementale et de protection des sources d’eau pour défendre l’autonomie de leur territoire. Un collectif informel s’est créé autour de ce projet et, en l’espace de quatre jours, Alvaro a pu rencontrer un large éventail d’organisations de solidarité internationale (le CSIA, FAL, France Libertés, la Coordination populaire colombienne de Paris, le CSPCL...), et ainsi remplir le mandat qui lui était confié par les anciens du Cabildo Mayor.

Plus d’infos : http://www.nasaacin.org


Lors de sa venue en France, Moira, une Mapuche d’Argentine, a présenté un projet de coopérative textile. Nous avons participé financièrement au lancement de cette coopérative.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0