Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > Résistances > Solidarité et soutien à VOCAL et aux membres de la caravane

Oaxaca

Solidarité et soutien à VOCAL et aux membres de la caravane

lundi 17 mai 2010

Solidarité et soutien à VOCAL et aux membres de la caravane

L’agression subie par les membres de la caravane humanitaire d’observation civile et par VOCAL, qui en tant qu’espace autonome faisait partie de la caravane d’observation des droits humains et de soutien au processus de lutte de la Commune autonome de San Juan Copala, au cours de laquelle des participants au mouvement social d’Oaxaca, des observateurs internationaux et des journalistes ont été brutalement pris en embuscade le 27 avril 2010 par des paramilitaires du PRI-Ubisort, ne doit pas rester impunie.

L’assassinat de deux des membres de la caravane, Jyri Antero Jaakkola et Alberta Cariño Trujillo, s’ajoute aux 17 personnes assassinées par les paramilitaires, rien qu’entre novembre 2009 et fin avril 2010. À l’état de siège dans lequel demeure San Juan Copala, sans eau potable, sans courant électrique, sans libre accès à la communauté, sans que les barrages imposés par la voie des armes permettent l’entrée de vivres, avec le harcèlement et l’agression constante des balles des paramilitaires, s’ajoute la complicité du gouvernement.

Nous considérons que cette attaque n’est pas isolée, mais qu’elle représente une agression contre les processus de lutte autonome des peuples d’Oaxaca, ainsi qu’une offensive contre la résistance de ceux qui défendent la terre et les territoires de nos communautés ; elle nous fait lancer un énergique appel à la solidarité des peuples d’Oaxaca, du Mexique et du monde.

Nous soutenons la lutte de la Commune autonome de San Juan Copala pour la défense de son autonomie.

Nous demandons le soutien au processus d’organisation autonome de Voix oaxaquègnes construisant l’autonomie et la liberté (VOCAL).

Nous exigeons le châtiment des assassins de Jyri Antero Jaakkola et d’Alberta Cariño Trujillo.

Nous sommes solidaires de la douleur d’Omar Esparza [1] de CACTUS et, à cause des menaces de mort qu’il a reçues, nous exigeons la garantie de son intégrité physique.

Nous demandons de façon urgente l’adhésion à ce communiqué des peuples, collectifs, personnes et organisations d’Oaxaca, du Mexique et du monde.

Répondre au courrier électronique de VOCAL : vocal(a)riseup.net

Ville d’Oaxaca, le 8 mai 2010.

Front civique téotitèque
Assemblée régionale des peuples de l’Isthme de Tehuantepec
Communauté Benito Juárez, Chimalapa
Centre de promotion des technologies alternatives Bibaani
Mouvement citoyen de Tlacolula
Comité civil citoyen de La Merced del Potrero
Communauté de San Gabriel Mixtepec
Coordination des peuples unis de la Vallée d’Ocotlán
Conseil des peuples unis pour la défense de la terre et du territoire et contre l’accès sud
Abraham Ramírez Vásquez, prisonnier politique de Santiago Xanica
Les prisonniers politiques et de conscience de San Agustín Loxicha

Traduit par el Viejo.

Notes

[1] Le compagnon d’Alberta Cariño, NdT.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0