Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > Atenco en lutte contre le projet d’aéroport > Invitation à venir fêter la libération des douze prisonniers d’Atenco

San Salvador Atenco

Invitation à venir fêter la libération des douze prisonniers d’Atenco

Mercredi 7 juillet - 20 h 30 - au 33, rue des Vignoles, 75020 Paris

dimanche 4 juillet 2010

Libération de tous les prisonniers d’Atenco !

Bonjour à tous et à toutes,

Certains se souviennent peut-être de la présence de Martha du Front des villages pour la défense de la terre (FPDT-Atenco) lors des journées internationales d’I07 et de ses interventions, machette au poing pour raconter l’histoire de ce village proche de Mexico. Martha et un autre représentant du FPDT, Saúl, étaient déjà présents avec nous lors du VAAG en 2003 à Évian. Plus récemment, l’an dernier, Trinidad Ramírez, épouse d’Ignacio del Valle condamné à 112 ans de prison, et Catalina Gonzalez étaient venues faire campagne pour obtenir la libération des prisonniers d’Atenco.

En 2001, les habitants d’Atenco s’étaient opposés victorieusement à la construction d’un aéroport qui les spoliaient de leurs terres. Ils ont dès lors continué à lutter et, en 2005, ont adhéré à l’Autre Campagne lancée par les zapatistes. En 2006, ils ont accompagné en partie la Karavane accompagnant le sous-commandant Marcos qui s’était donné pour objectif de rencontrer, dans tout le Mexique, les luttes d’en bas et à gauche. On se souvient alors que les 3 et 4 mai 2006, quelques jours après le passage de cette Karavane à Atenco, une terrible répression s’était abattue sur ce village. Une manifestation avait été réprimée avec une sauvagerie inouïe, faisant deux morts, une trentaine de femmes violées, des centaines de blessés et plus de 200 prisonniers.

Après une longue lutte menée au Mexique (dont un plantón devant une des prisons qui a duré près de quatre ans) et ailleurs dans le monde ne restaient prisonniers « que » 12 personnes dont les peines allaient de 31 à 112 années de prison.

La Cour suprême mexicaine a rendu mercredi une décision que nous n’espérions pas : toutes les peines ont été annulées car les preuves utilisées pour les condamner ont été considérées comme illégales et ont été employées pour les accuser de délits qu’ils n’avaient pas commis. Elle a ordonné la remise en liberté immédiate de tous les prisonniers.

C’est pour une fois une très très bonne nouvelle qui nous arrive du Mexique et c’est avec beaucoup de joie que nous avons appris la libération de nos camarades d’Atenco.

Pour cela, le Comité Chiapas invite toutes celles et tous ceux qui veulent fêter cette nouvelle dans les locaux de la CNT au 33, rue des Vignoles mercredi 7 juillet, pour un apéro à partir de 20 h 30 et la diffusion d’un film rappelant les années de lutte.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0