Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > Résistances > Lettre du 16 octobre de Rosa López Díaz

Prisonniers politiques

Lettre du 16 octobre de Rosa López Díaz

jeudi 27 octobre 2011

Depuis la prison n°5 de San Cristóbal de Las Casas, Chiapas

16 octobre de 2011

Compañeros et compañeras des différentes organisations qui se sont joints à notre lutte et qui sont présents, grand bonjour ou bonne après-midi à vous tous, recevez un salut combatif de mon humble personne et la bénédiction de Dieu pour vous et vos foyers.

Mon nom est Rosa López Díaz, je suis indigène, ma langue est le tzotzil, je suis d’une famille humble de peu de ressources économiques.

Ils m’ont arrêtée arbitrairement le 10 mai 2007 avec mon époux Alfredo. Ils nous ont accusés d’un délit que nous n’avons pas commis. Nous avons souffert de traitements inhumains tels que la torture physique, psychologique et des menaces de mort.

Le plus triste de tout cela, c’est que j’étais enceinte de quatre mois et à cause de la torture dont j’ai souffert, mon fils est né malade avec une paralysie cérébrale et il est comme mort, mais en vie. C’est pour cela que je suis en jeûne et en prière pour un temps indéfini à cause de l’injustice que je vis, condamnée à vingt-sept ans et six mois de prison.

Aujourd’hui j’en suis à 18 jours de jeûne de douze heures par jour. Ces jours ont été accompagnés de menaces, celles de me retirer mon fils. Le harcèlement est constant de la part de l’administration pénitentiaire féminine. Ils me prennent en photo tout le temps. Même quand je suis en cellule, un psychologue du nom de Tomas Trejo Lievano vient me harceler et me prendre en photo dans le but de me faire abandonner le jeûne.

Les intimidations et autres ne m’arrêteront pas, aujourd’hui plus que jamais je suis résolue à faire entendre ma voix, tout d’abord vers Dieu en le suppliant de me donner des forces pour ma lutte et vers vous qui m’accompagnez sur le chemin, puisque je purge injustement déjà une condamnation.

Je suis innocente, j’invite la société, les compañeros et compañeras de lutte à continuer d’exiger une véritable justice à laquelle tout le peuple du Mexique aspire.

LES INJUSTICES, ÇA SUFFIT
LES HARCÈLEMENTS, ÇA SUFFIT
LES EMPRISONNEMENTS, ÇA SUFFIT

Tous pour la vérité et la justice

Fraternellement

Rosa López Díaz
Solidaire de la Voix de l’Amate

Source en espagnol : http://noestamostodxs.noblogs.org/?p=757

Traduction : Les trois passant et Caracol Solidario
- http://liberonsles.wordpress.com
- http://solidario.free.fr

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0