Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte

ARMEE ZAPATISTE DE LIBERATION NATIONALE. MEXIQUE. Mai 2014.

CONDOLEANCES

mercredi 25 juin 2014

Pour : les proches et compañer@s de notre compa David Ruiz García.

De : Les femmes et hommes zapatistes de l’EZLN.

Compas :

De douleur à douleur. C’est ce que nous ressentons, compañera et compañero de la famille de notre compañero David Ruíz García. Nous ne sommes pas encore remis de la douleur et de la rage de la perte de notre compañero Galeano et notre compañero David est venu, et a été présent de son propre effort, pour nous soutenir, nous accompagner, nous donner de la force. Il nous a vu, nous a écouté, et nous a quitté aussi vite. A cause d’un accident de la route où sa tête fut touchée, notre compañero David nous a laissé, pour rejoindre le compañero Galeano, là où il se trouve.

Nous nous demandons : pourquoi cela nous arrive-t-il cela, à nous, les pauvres ? Et nous répondons au nom de nos compañeros : parce que ce sont nous les peuples pauvres qui avons à nous organiser, et parce que personne ne va lutter à notre place pour la libération. Parce qu’on ne veut pas plus de 520 années de mauvais traitement, et parce que nous commençons à nous organiser plus. C’est pour cela que cela nous arrive. C’est la réponse que nous nous donnons.

Notre cœur se serre, nous sentons que nous sommes cernés. De fait, nous sommes cernés par les para-militaires, mais le rodeo que nous racontons, c’est que nous sommes en train de penser qu’on ne va pas s’arrêter de travailler, que nous devons mener à bien notre échange, nous les femmes et les hommes indigènes, peuples originaires de ce pays. Pour nous connaître, et apprendre de nous uns à nous autres, entre nos peuples, entre nous-mêmes.

Comme les douleurs ne nous ont pas quitté, nous disons : « Et si arrive à nouveau ce qui s’est arrivé au compañero David ? Et la seule chose qui nous traverse l’esprit c’est : la lutte continue.

Nous vous accompagnons dans la douleur, et avec notre condoléance pour la mort du compañero David, du village de San Francisco Xochicuautla, municipalité de Lerma, Etat de Mexico. Tout spécialement à la famille, et tout aussi bien aux compañeras y compañeros de son village qui sont en lutte.

A bientôt compañera et compañero de la famille du compañero David. En espérant nous voir bientôt durant notre échange à La Realidad, pour la réalité que nous cherchons, celle d’une vie plus juste de notre peuple du Mexique. Et ne pas oublier : Jamais plus un Mexique sans nous.

Depuis les montagnes du Sud-Est Mexicain Sous-commandant insurgé Moisés.

Mexique, mai 2014. A l’an 20 du début de la guerre contre l’oubli.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0