Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Accueil du site > CSPCL > Les communautés zapatistes sinistrées par l’ouragan Stan

Les communautés zapatistes sinistrées par l’ouragan Stan

mercredi 26 octobre 2005

LES COMMUNAUTÉS ZAPATISTES SINISTRÉES SUITE À L’OURAGAN STAN

APPEL POUR LES COMMUNAUTÉS ZAPATISTES SINISTRÉES PAR LES PLUIES
COMMUNIQUÉ DU CCRI-CG DE L’EZLN

17 octobre 2005
Au peuple du Mexique,
Aux peuples du monde,
À l’Autre Campagne,
Frères et sœurs,
Compagnes et compagnons,
UN. Comme tout le monde le sait, les fortes pluies des dernières semaines ont provoqué de graves dégâts chez les populations pauvres de plusieurs États de la République mexicaine, parmi eux l’État du Chiapas. À cause de cette catastrophe, les plus pauvres se retrouvent sans rien et, en plus de supporter la douleur de perdre le peu qu’ils avaient, ils doivent maintenant supporter l’incapacité des mauvais gouvernements à fournir l’aide humanitaire, le pillage médiatique que les politiques font du malheur et le fait que les zones dévastées se convertissent en produit électoral. Lire la suite...

Bases d’appui zapatiste victimes de l’ouragan Stan

CEUX D’EN BAS
Tout en bas de ceux d’en bas, totalement démunies, des centaines de bases d’appui zapatistes sont aujourd’hui victimes de l’ouragan « Stan ». La commune autonome Tierra y Libertad n’a pas encore évalué l’ampleur totale des dégâts, mais on a pu savoir par exemple que la commune Che Guevara avait été ensevelie et que la population (huit familles rebelles) avait également été touchée.
Les zapatistes reçoivent de l’aide de ceux qui sont les plus démunis. Pour l’instant, en attendant l’aide de la solidarité nationale et internationale, seules les bases d’appui de l’EZLN se sont occupées d’héberger les zapatistes affectés, les personnes que l’on ne voit pas à la télé posant dans des scènes ridicules à côté de fonctionnaires, les gens qui n’apparaissent pas dans les statistiques officielles rendant compte de la catastrophe. Lire la suite...

TÉMOIGNAGES DE COMPAÑEROS ET DE COMPAÑERAS EUROPÉEN-NE-S :

Situation dans les zones sinistrées

Au réseau européen de soutien aux zapatistes
Nous sommes six compañeros de différents collectifs européens qui visitons une zone affectée par l’ouragan « Stan » où se trouvent des bases d’appui zapatistes, après une entrevue avec le Conseil de bon gouvernement de La Realidad.
Nous sommes allés à Belisario Domínguez, d’où nous nous sommes rendus à la communauté de Che Guevara qui appartient à la Commune rebelle autonome Tierra y Libertad. Celle-ci recouvre une trentaine d’hectares repris à un grand propriétaire terrien qui se les était appropriés, il y a dix ans de cela.
Les communautés de cette commune, réparties entre les secteurs Sierra [Montagne], Costa [Côte] et Fronteriza [Frontière - avec le Guatemala], sont rattachées au Caracol de La Realidad.
Nous y avons rencontré les 11 familles zapatistes qui y vivent, 48 personnes au total, réfugiées dans une seule maison. Il était très tard quand nous sommes arrivés, mais elles nous attendaient, réveillées. Le lendemain matin, elles ont partagé avec nous le peu d’aliments qu’elles avaient - envoyés par le Conseil - et nous ont accompagnés pour aller voir leur communauté en ruine. Lire la suite...

Situation dans les zones sinistrées, partie IV, V et VI

Rapports sur les zones affectées par l’ouragan Stan au Chiapas (IV) Les 25 et 26 octobre, Zona Costa, Commune zapatiste rebelle autonome Tierra y Libertad. Pendant que nous poursuivions notre route, le « Chómpiras » est arrivé avec les premières aides. Ce camion de huit tonnes appartenant au Conseil de bon gouvernement de La Realidad a successivement livré des vivres et des médicaments à Motosintla, à Che Guevara et à Huixtla, où ils sont distribués aux compas de toute la zone, ce qui leur Lire la suite...

Rapport final sur les bases d’appui zapatistes affectées par l’ouragan « Stan » dans les zones Sierra et Costa, Commune autonome Tierra y Libertad, Caracol de La Realidad

Aux collectifs de solidarité en Europe et dans le monde,
Aux personnes concernées,
Tandis que l’attention des médias et les aides de l’État mexicain se concentrent maintenant sur l’ouragan « Wilma », les effets dévastateurs de l’ouragan « Stan » se font encore sentir. Début octobre, ce dernier avait ravagé plusieurs États mexicains, détruisant tout ce qu’il rencontrait sur son passage. « Nous n’avons jamais rien vu de tel de toute notre vie », déclarent les habitants des régions touchées, des gens pauvres et humbles pour la plupart.
Au sud du Chiapas, près de la frontière avec le Guatemala, des villages ont été rayés de la carte à la campagne, dans la montagne et sur la côte, tandis que dans certaines villes certaines colonias (des cités pauvres) ont entièrement disparu. De nombreuses bases d’appui zapatistes, dont beaucoup de personnes non indigènes, hommes et femmes, y habitent, y travaillent et y luttent. Lire la suite...

Solidarité avec les communautés zapatistes sinistrées

Pour aider les communautés zapatistes sinistrées suite à l’ouragan Stan, vous pouvez envoyer un chèque à l’ordre du "CSPCL" en mentionnant au dos "solidarité avec les communautés sinistrées du Chiapas" (vous pouvez si vous le souhaitez envoyer un mot, nous le transmettrons au Conseil de bon gouvernement concerné) à :

CSPCL
33 rue des Vignoles
75020 PARIS


Les dons reçus seront intégralement reversés au Conseil de bon gouvernement de la zone concernée - La Realidad - (qui ne reçoit aucune aide du gouvernement). Ils serviront à acheter de la nourriture, des médicaments, du matériel pour reconstruire les logements et autres infrastructures autonomes détruites. Lire la suite...